Le groupe Editions Lefbvre Sarrut lance sa marque collective Lefebvre Dalloz

Dalloz fondu dans ELS ? Non, juste la marque

Mardi 30 mars 2021, par Emmanuel Barthe // L’édition juridique

On s’y attendait depuis des années, mais on espérait quand même y échapper et ça surprend malgré tout quand ça arrive : le groupe Lefebvre-Sarrut (ELS) vient d’annoncer par un communiqué la fusion des marques Editions Francis Lefebvre (EFL), Dalloz et Editions Législatives. Mais aussi Elegia, Dalloz Formation ...

Dalloz (comme d’ailleurs les autres filiales d’ELS comme les Éditions Législatives) reste autonome. Mais une intégration plus avant (fusion des équipes ? voire des sociétés ?) serait-elle la prochaine étape ?

Cela pourrait poser à nouveau des questions sur l’indépendance de la rédaction du Recueil, de la newsletter Dalloz Actualité et des autres revues. Rappelons que — pour la première fois depuis 1845 — la rédaction de Dalloz fit grève pendant une journée en 2010 dénonçant les conditions du projet de fusion de l’époque avec les Éditions Législatives [1].

Et vu l’amour des traditions dans le monde juridique et judiciaire, Lefebvre Dalloz ne va pas passer dans le langage courant avant un bon moment.

Il y a des précédents de telles fusions, dont ce blog a gardé trace :

  • l’intégration en 2011 par LexisNexis France de la filiale, marque et activité de Litec, l’éditeur des Codes bleus et des livres de la collection Professionnels [2]
  • l’intégration en 2011 là aussi de toutes les filiales et marque du groupe Lextenso au sein de Lextenso : LGDJ, Montchrestien, Gualino, Defrénois, Petites Affiches, Gazette du Palais [3].

En ce qui concerne Dalloz, leurs produits étaient vendus depuis presque dix ans non seulement sur les plateformes Dalloz.fr et Dalloz-Avocats mais aussi sur Navis des Éditions Francis Lefebvre (EFL). Et la newsletter gratuite La Quotidienne de EFL publie depuis quelques années des actualités de Dalloz Actualité.

On peut imaginer que la direction du groupe est sensible aux appréciations sur la qualité du travail des équipes Dalloz, particulièrement celles venant du monde universitaire, peu souvent client (sauf certains Master 2 en social ou fiscal) des produits orientés droit des affaires de Francis Lefebvre. Il y a un lien fort entre Dalloz et le monde universitaire.

En même temps, les économies d’échelle sont une des raisons d’exister des groupes. Et puis, cela fait 16 ans que Dalloz a été racheté par les ELS (en 2005) [4].

Qui vivra verra. Espérons juste que la qualité des produits Dalloz et Editions Législatives ne sera pas impactée.

Emmanuel Barthe
bibliothécaire documentaliste juridique, veilleur

Notes de bas de page

[1Mobilisation sociale inédite chez Dalloz, par Virginie de Kerautem, La Tribune 26 novembre 2010.

[4Voir sur ce blog Francis Lefebvre rachète Dalloz.

Répondre à cet article

1 Message