Caisses automatiques et économie du en ligne : qui en bénéficie ?

Ou comment le consommateur client fait le travail des anciens salariés

Mardi 7 septembre 2021, par Emmanuel Barthe // Logiciels, Internet, moteurs de recherche

A quoi ou plutôt à qui cela sert-il de supprimer les caissières ?

J’achète un produit au magasin Decathlon Wagram ce 7 septembre vers 19h. Il y a 10 caisses automatiques, dont 3 en panne et une queue de 4 personnes. Je met le produit dans le bac : erreur. J’attends l’aide du seul employé disponible — pas longtemps certes.

J’achète une dizaine de produits au Leclerc de Pantin. La proportion de caisses automatiques en panne est la même (3/10). La queue est de 5-6 mn. J’ai une erreur. J’attends la seule employée disponible. Je compare avec la queue de la caissière voisine. Je gagne 20 secondes.

J’achète dimanche dernier une quinzaine de produits au Casino des Lilas. La seule caisse normale me fait passer plus vite que les automatiques (2/10 sont en panne).

Bilan : en moyenne, entre un quart et un tiers des caisses automatiques sont en panne et un seul employé doit gérer 10 caisses. Chiffres confirmés par un employé affecté à une batterie de caisses automatiques dans un hypermarché proche de mon domicile.

A qui cela sert-il de supprimer les agents de caisse ?

Réponse en pratique : pas aux clients consommateurs. Les entreprises et les acteurs publics (e-administration) sont les seuls réels bénéficiaires.

Cette évolution est symptomatique de celle de l’ensemble de l’automatisation et aussi des services en ligne :

  • à l’origine, on (fournisseurs d’informatique, plateformes en ligne, hypermarchés, pouvoirs publics, mutuelles ...) nous (consommateurs / clients, administrés) vend (marketing / com’) l’idée que nous allons gagner du temps et mieux maîtriser les choses
  • en pratique, c’est nous qui faisons, qui remplaçons les salariés, qui donc travaillons. Et c’est notre temps que nous dépensons
  • mais au final, les prix ne baissent guère [1] et/ou le temps passé reste le même.

Pourtant, puisque, comme chacun sait, tout travail mérite salaire et que le temps c’est de l’argent, il serait normal que nous dégagions un bénéfice (en temps ou en argent). Et je ne parle pas des suppressions de postes.

Mais non.

Je laisse chacun tirer ses conclusions.

Emmanuel Barthe
consommacteur

Notes de bas de page

[1Passé la mise en ligne initiale. Et cela fait longtemps que le commerce électronique est arrivé.

Répondre à cet article