Brave Search : un moteur qui vaut le détour

Enfin une alternative à GG avec un index indépendant

Mardi 31 mai 2022, par Emmanuel Barthe // Logiciels, Internet, moteurs de recherche

Il n’y a pas que Bing comme concurrent valable à Google.

Depuis octobre 2021, Brave Search a remplacé Google Search comme moteur de recherche par défaut pour les nouveaux utilisateurs du navigateur Brave aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et au Canada. Il remplace également Qwant pour les nouveaux utilisateurs en France, et DuckDuckGo (dit DDG) pour les nouveaux utilisateurs en Allemagne.

Brave Search vient du moteur Tailcat, racheté en mars 2021 par Brave. Tailcat a été développé par Cliqz, tombé en faillite en avril 2020.

Une session Ask Me Anything (AMA) sur Reddit a l’été 2021 donne pas mal d’informations sur Brave Search — certes, venant de Brave seul. Ghacks l’a résumée.

Des anonymes listent pour Brave Search des sites de bonne qualité. Démarche difficile (problème d’exhaustivité) mais intéressante.

Son index — limité — est indépendant. Un point très positif. L’absence d’index indépendant est le point faible de Duck Duck Go, Ecosia, Qwant (qui a un index propre limité à environ 40% des résultats) ou Startpage [1]. Selon Brave, Brave Search contient 9 milliards de pages contre 60 milliards pour Google.

Un test certes très sommaire sur la requête smartphone xiaomi samsung entre Brave Search et Google montre des résultats pas mal du tout en termes de pertinence (avec du Reddit dedans, qui plus est en premier résultat :-)

Des tests comparatifs avec Google et Bing me montrent des résultats suffisamment différents pour que cet index indépendant semble réel.

Pour autant, la possibilité d’ajouter les résultats de Google dans les réponses peut poser question. En général, d’après Brave, elle ne monte pas au-dessus de 13%.

Brave liste comme point fort de son moteur par rapport à Google la présence de liens vers les discussions sur le sujet tapé en question mais pour l’heure il n’y a pas de discussions en français dans les résultats quand on tape la question en français [2].

Quelques reviews datant de l’été 2021, qui grosso modo se concluent sur "pas mal, peut mieux faire" :

Conclusion : allez, Brave Search, encore un effort !

Emmanuel Barthe
search engine fan

Notes de bas de page

[1Startpage est l’ex-Ixquick. Ixquick était un métamoteur incluant notamment Google parmi ses sources, mais ses fondateurs l’ont supprimé en 2016 en faveur de leur autre projet, Startpage, qui n’est lui qu’une version de Google plus respectueuse des données personnelles.

Répondre à cet article