Logiciels, Internet, moteurs de recherche

Dernier ajout : 13 septembre.

Derniers articles

Les raccourcis clavier Windows (vraiment) utiles

Un pense-bête

Mardi 14 septembre 2021

Lire la suite »

Windows

  • afficher l’aide : F1
  • ouvrir la barre de recherche d’à peu près n’importe quel programme : Ctrl+F
  • écrire et gérer du texte :
    • tout sélectionner : Ctrl+A
    • se déplacer dans le document :
      • aller au début document : Ctrl+Home/Pos1
      • aller à la fin du document : Ctrl+End/Fin
    • couper/copier-coller :
      • couper : Ctrl+X
      • copier : Ctrl+C
      • coller : Ctrl+V
    • annuler : Alt+BackSpace ou Ctrl+Z
    • rétablir : Ctrl+Y
    • imprimer : Ctrl+P
    • passer le texte en gras : Ctrl+B
    • en italique : Ctrl+I
  • ouvrir et fermer un fichier, quitter une application :
    • ouvrir un fichier : Ctrl+O
    • fermer un fichier Ctrl+F4
    • quitter une application : Alt+F4
  • avoir un aperçu des fenêtres ouvertes : Windows+Tab
  • ouvrir la boite de dialogue Exécuter : Windows+R
  • lancer le programme dont l’icône est dans la barre des tâches (le chiffre correspond à la position de l’icône dans la barre ; utiliser les chiffres en haut du clavier alphabétique et non ceux du pavé numérique) : Windows+chiffre
  • afficher les paramètres du PC (version de Windows, processeur, quantité de RAM ...) : Windows+Pause
  • afficher directement le gestionnaire de tâches de Windows : Ctrl+MAJ+Echap
  • afficher le poste de travail : Windows+E
  • zoomer/dé-zoomer : Ctrl+roulette de la souris
  • changer le mode d’affichage (pratique avec un rétroprojecteur) : Windows+P
  • ouvrir le gestionnaire de tâches pour "killer" un logiciel qui ne répond plus ou pour verrouiller l’ordinateur : Ctrl+Alt+Suppr
  • verrouiller son ordinateur directement : Windows+L
  • annuler le processus en cours (transfert, copie ...) : Echap
  • accéder aux langues du clavier et repasser ainsi le clavier en Français : Alt+Maj gauche

Navigateurs web

  • positionner le curseur dans la barre d’adresse du navigateur : F6 ou Ctrl+L
  • passer d’un onglet à l’autre : Crtl+PageUp pour passer sur l’onglet de gauche, Ctrl+PageDown pour aller vers la droite
  • fermer l’onglet courant : Ctrl+F4
  • bookmarks :
    • ouvrir le fichier des bookmarks sous Chrome : Ctrl+MAJ+O
    • ouvrir le fichier des bookmarks sous Firefox : Ctrl+B
  • actualiser la page web courante : F5

Excel

  • on n’arrive plus à passer sur un autre cellule avec les flèches du clavier, on est obligé de se déplacer avec la souris => appuyer sur la touche Arrêt défil / Scroll Lock

Bibliographie : sélection des meilleures listes de raccourcis Windows en français


Caisses automatiques et économie du en ligne : qui en bénéficie ?

Ou comment le consommateur client fait le travail des anciens salariés

Mardi 7 septembre 2021

Lire la suite »

A quoi ou plutôt à qui cela sert-il de supprimer les caissières ?

J’achète un produit au magasin Decathlon Wagram ce 7 septembre vers 19h. Il y a 10 caisses automatiques, dont 3 en panne et une queue de 4 personnes. Je met le produit dans le bac : erreur. J’attends l’aide du seul employé disponible — pas longtemps certes.

J’achète une dizaine de produits au Leclerc de Pantin. La proportion de caisses automatiques en panne est la même (3/10). La queue est de 5-6 mn. J’ai une erreur. J’attends la seule employée disponible. Je compare avec la queue de la caissière voisine. Je gagne 20 secondes.

J’achète dimanche dernier une quinzaine de produits au Casino des Lilas. La seule caisse normale me fait passer plus vite que les automatiques (2/10 sont en panne).

Bilan : en moyenne, entre un quart et un tiers des caisses automatiques sont en panne et un seul employé doit gérer 10 caisses. Chiffres confirmés par un employé affecté à une batterie de caisses automatiques dans un hypermarché proche de mon domicile.

A qui cela sert-il de supprimer les agents de caisse ?

Réponse en pratique : pas aux clients consommateurs. Les entreprises et les acteurs publics (e-administration) sont les seuls réels bénéficiaires.

Cette évolution est symptomatique de celle de l’ensemble de l’automatisation et aussi des services en ligne :

  • à l’origine, on (fournisseurs d’informatique, plateformes en ligne, hypermarchés, pouvoirs publics, mutuelles ...) nous (consommateurs / clients, administrés) vend (marketing / com’) l’idée que nous allons gagner du temps et mieux maîtriser les choses
  • en pratique, c’est nous qui faisons, qui remplaçons les salariés, qui donc travaillons. Et c’est notre temps que nous dépensons
  • mais au final, les prix ne baissent guère [1] et/ou le temps passé reste le même.

Pourtant, puisque, comme chacun sait, tout travail mérite salaire et que le temps c’est de l’argent, il serait normal que nous dégagions un bénéfice (en temps ou en argent). Et je ne parle pas des suppressions de postes.

Mais non.

Je laisse chacun tirer ses conclusions.

Emmanuel Barthe
consommacteur


Le Web est bien en train de devenir payant

Bientôt du ménage sur le Web ?

Mardi 31 août 2021

Lire la suite »

Les médias sociaux deviennent progressivement partiellement payant, comme l’a repéré l’excellent magazine L’ADN — centré sur la création numérique [2]. Twitter, par exemple, si vous voulez y éviter la pub, vous impose de payer son service.

Mais il n’y a pas que les "RS". Des sites web banals mais quotidiennement utilisés aussi sont passés au "laissez-nous afficher de la publicité et vous traquer sinon payez un petit abonnement" (souvent 2 euros par mois, parfois 4). Pour un élément de comparaison, 4 euros c’est le prix de certains DVD vendus dans des magasins spécialisés à Paris.

Voici quelques exemples édifiants, pris dans les 14 premiers résultats de la recherche de la bande annonce (une courte vidéo à but elle-même, déjà, publicitaire) de La main au collet, le film de Hitchcock avec Grace Kelly et Cary Grant.

Vous soumettent au choix supra — ce qui fait un peu penser à un chantage :

  • Google
  • Youtube (qui affiche une publicité toutes les 5 mn — pire qu’à la télévision américaine)
  • Allô Ciné
  • Télé-Loisirs
  • Télé 2 Semaines.

Ne pratiquent pas ce chantage et vous laissent les consulter même si vous refusez la pub et la traque de vos données :

  • Dailymotion
  • Vodkaster (un site communautaire de Télérama)
  • Rakuten.tv.

Je complète cette liste avec d’autres sites trouvés lors d’autres recherches banales (recherche de biographies d’hommes politiques ...).

Ont fait le même choix "vos données ou votre argent" (liste à compléter) :

Ne pratiquent pas le chantage (à compléter) :

  • L’Express.fr
  • ...

Je parie que ces choix suivent les frontières des grands groupes de presse. Ce serait logique. Et concernant la presse, cette évolution va de pair avec la très nette réduction, voire suppression, du nombre d’articles consultables gratuitement (Les Échos, Le Monde ...) [3].

Pourquoi est-ce que je parle de chantage ? Parce que certains de ces sites sont incontournables, on ne peut pas surfer sur le Web sans passer par eux en pratique. De plus, quand bien même on accepte de payer, nombre de ces sites affichent une publicité très invasive. J’ai tendance à considérer que "j’ai déjà donné" en devant "me payer" la pub [4]. Et puis, pour prendre un exemple précis, est-ce qu’une simple bande annonce de film (sur Allô Ciné) vaut 2 euros ? J’ai tendance à en douter : une bande annonce, c’est déjà de la publicité, je ne vois donc pas très bien en quoi sa valeur dépasserait au mieux quelques centimes — et encore, pour des films anciens.

On ne peut pas mettre son argent partout (si tant est qu’on aie envie de payer), il va falloir faire des choix. Et selon toute probabilité, ce seront les gros sites qui en profiteront, ceux dont le contenu est déjà énorme et qui dominent le secteur.

Ou je me trompe, ou il va y avoir du ménage sur le Web ...

Emmanuel Barthe


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 38

Dernières brèves