La documentation juridique

Dernier ajout : 19 mars.

Derniers articles

Chercher des candidats ou des avocats dans LinkedIn sans abonnement payant

Les trucs d’Irina Shamaeva (Boolean Strings)

Mardi 15 mai 2018

Lire la suite »

Parfois, le documentaliste ou le paralegal doit se comporter comme un "searcher" en cabinet de chasseurs de tête [1]. Mais *sans* la base interne du cabinet de chasse de tête et sans ses outils payants.

Certes, vous avez Google et LinkedIn à votre disposition. Mais sans compte payant — et même avec, car le compte Premium ne vous donne que peu de choses en plus en termes de fonctionnalités et options de recherche. Et puis, le moteur de recherche interne de LinkedIn, certes puissant, n’est pas pour autant parfait, loin de là. Et Google, même en utilisant le filtre site:linkedin.com est peu précis.

Alors ?

Alors améliorez ce filtre avec les conseils d’Irina Shamaeva. Irina est consultante en "executive search" et formatrice (Brain Gain Recruiting, USA), et accessoirement, une vieille dame extrêmement jeune et dynamique qui selon ses pairs a révolutionné la chasse de têtes aux Etats-Unis. Elle en offre une partie gratuitement sur son blog professionnel Boolean Strings.

Voici la base : site:linkedin.com/in OR site:linkedin.com/pub -pub.dir [vos mots-clés] Cette requête cible les répertoires (directories) du site contenant les profils.

Plus facile : utilisez le Google CSE élaboré par ... Irina booleanstrings.com/x-ray-linkedin/ [2] qui fait la même chose sans avoir à taper les répertoires de LinkedIn.

Allez plus loin, en lisant les billets d’Irina sur la façon de googler LinkedIn :

Ces posts donnent des conseils très utiles, comme par exemple comment chercher quelqu’un basé dans telle ville : taper “location * Paris” dans son CSE.

Ce qui n’est pas si facile :

Les autres ressources gratuites offertes par Irina :

Ressources payantes :

Emmanuel Barthe
documentaliste juridique, employé quelque temps par un cabinet français de recrutement de dirigeants


Formation des étudiants aux ressources électroniques des bibliothèques universitaires : le débat sur les moyens

Lundi 30 avril 2018

Lire la suite »

Fin mars, je tombe sur un remarquable débat sur Twitter entre enseignants sur les moyens nécessaires pour la formation des étudiants aux ressources électroniques proposées par les bibliothèques universitaires (BU).

Mon point de vue : les *vrais* problèmes de la formation aux ressources électroniques en BU, pour les avoir vécus [4], sont :

  • un Wifi puissant et fiable, pour plus de 300 étudiants à la fois
  • que l’Université propose ou oriente vers une offre de leasing pour portables et des PCs pour ceux qui ont peu de moyens. Cela dit, 80% minimum des étudiants auront déjà leur portable
  • impliquer BU ET enseignants. Les deux doivent définir ensemble et participer à la formation. Pas évident. Les bibliothécaires sont souvent obligés d’aller au contact
  • faire court (3/4h maximum) et pédagogique/ludique. Impératif sinon les étudiants décrochent et ne suivent plus
  • un écran et un projecteur (qui ne donnent pas une image floue).

Emmanuel Barthe
bibliothécaire documentaliste juridique

Library computers Adams City MS


Bibliothèque François Mitterrand (la "TGB") avec le temps : pas mieux

Lundi 16 avril 2018

Lire la suite »

La Bibliothèque François Mitterrand, ex-Très Grande Bibliothèque (TGB) fit grand débat durant sa conception et sa construction.

C’était il y a longtemps. La polémique est retombée.

Interviewé dans le Figaro du 12 avril 2018, son architecte fait le point. Et avoue que si c’était à refaire, il la referait ainsi — ou presque.

Et pourtant, il y a toujours beaucoup à dire et beaucoup à dénoncer sur ce bâtiment.

De mon point de vue (de professionnel de la bibliothèque, certes), Perrault et Mitterrand [5] ont fait un bâtiment :

  • terminé dans les temps et le budget prévu ? Les temps peut-être, le budget prévu ? C’est hypocrite d’affirmer cela car en réalité, de nombreuses caractéristiques ont été modifiées au cours de l’élaboration du projet, notamment (c’est Perrault lui-même qui le rappelle) le nombre d’étages des tours
  • moderne dans son aspect. Ok
  • très peu esthétique au final, notamment parce que les tours n’ont pas vraiment l’air de livres, et que la place est vide. L’intérieur est pas mal, en revanche
  • anti-pratique, anti-ergonomique pour les lecteurs comme pour les professionnels, avec un accès très distant de la rue et difficile à trouver, ce jardin qui empêche de regrouper, qui éloigne, disperse, qui fait marcher sans fin, avec les ouvrages dans les tours (points négatifs : distance, chaleur, lumière), avec les emplacements pour ordinateurs en nombre insuffisant, avec un espace de stockage insuffisant dès le démarrage (ça, c‘est d’abord la faute de Bercy).

L’article du Figaro qui précède l’interview rappelle la majeure partie de ces (énormes) défauts. Mais pas tous. Et surtout, il n’insiste pas assez sur l’absence de la moindre logique bibliothéconomique dans sa conception.

Plusieurs collègues avec qui j’ai échangé disent la même chose. Pas pratique, pas esthétique, et beaucoup d’auto-congratulation chez l’architecte.

Emmanuel Barthe
bibliothécaire documentaliste

Bibliographie :

La véritable histoire de la Grande Bibliothèque, L’Express.fr, 01/09/2002
https://www.lexpress.fr/culture/livre/la-veritable-histoire-de-la-grande-bibliotheque_806736.html

http://tpe-archi.e-monsite.com/pages/controverses/la-bibliotheque-nationale-de-france.html

Bibliothèque François-Mitterrand : la maturité tranquille
http://www.lefigaro.fr/culture/2018/04/11/03004-20180411ARTFIG00240-bibliotheque-francois-mitterrand-il-y-a-de-quoi-ecrire-un-livre.php

https://bibliobs.nouvelobs.com/documents/20150220.OBS3041/mitterrand-me-protegeait-la-bnf-racontee-par-son-architecte.html

« La Véritable Histoire de la Grande Bibliothèque », François Stasse, Le Seuil « L’Epreuve des faits », 2002

« Premiers Volumes, Bibliothèque de France », Institut français d’architecture-Edition Carte Segrete, 274 p., 1989


1 | ... | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | ... | 51

Dernières brèves