Résultats 1er semestre 2008 des groupes des grands éditeurs juridiques : tout va bien

Jeudi 28 août 2008

Rémy signale sur la liste Juriconnexion [1] que les grands groupes internationaux cotés en bourse d’édition professionnelle ont publié entre le 30 juillet (Wolters Kluwer) et le 12 août (Thomson Reuters) leurs résultats pour le premier semestre 2008.

La rentabilité est encore au rendez vous malgré la faiblesse monétaire du dollar face à l’euro.

Voir l’analyse de ces chiffres par la Dépêche du GFII reproduite sur la liste avec leur aimable autorisation.

L’extrait pertinent (gras et liens sont de nous) :

« Malgré ces écarts d’un groupe à l’autre, on voit que les activités d’édition professionnelle restent des activités très rentables. Cette bonne tenue de la rentabilité semble liée à la montée continue des revenus tirés des services électroniques : ceux-ci représentent désormais 50% du chiffre d’affaires de Wolters Kluwer, de 65% chez Reed Elsevier (si l’on anticipe la vente en cours de la presse professionnelle de Reed) enfin de 85% chez Thomson Reuters.

Si l’on s’intéresse maintenant aux différents marchés sur
lesquels opèrent ces groupes, on constate que chez Wolters Kluwer l’édition juridique est le segment qui résiste le mieux (croissance de 8% aux Etats-Unis, hors effets de change, et de 6% en Europe). Chez Reed Elsevier la division LexisNexis, qui porte entre autres les activités dans l’édition juridique voit ses revenus chuter de 6% en termes comptables mais croître de 6% hors effets de change. Chez Thomson Reuters et sur le seul second trimestre 2008, la division "Legal" voit ses revenus croître de 8% dont 6% de croissance organique.

Le marché de l’information juridique, porté par des offres de plus en plus centrées sur les outils de "workflow" [2] des praticiens du droit est donc sur une tendance positive. »

Notes de bas de page

[1Résultats semestriels des grands éditeurs, message du 28 août 2008.

[2Sur l’orientation très nette prise par les grands éditeurs vers un "guichet informatique/en ligne global" pour juriste, voir notre article Les grands éditeurs juridiques se diversifient : comment et pourquoi.

Répondre à cette brève