Un exemple dans le JO des mécanismes de subvention de la presse — Ou : la crise de la presse remonte à loin

Jeudi 20 août 2009

Comme presque tous les jours (sauf en vacances) j’épluche le Journal officiel édition Lois et décrets. Dans celui du 20 août, je repère en passant, une illustration du caractère structurel — autrement dit pas récent du tout et pas seulement dû à Internet — de la crise de la presse française [1] :

Arrêté du 13 août 2009 pris pour l’application de l’article 3 du décret n° 86-616 du 12 mars 1986 instituant une aide aux quotidiens nationaux d’information politique et générale à faibles ressources publicitaires (JORF n° 191 du 20 août 2009 page 13719 texte n° 21)

Le décret de 1986 cité marche grosso modo ainsi : à moins de 150 000 exemplaires diffusés (i.e. vendus) et avec des recettes de publicité sous les 25 % des recettes totales, un quotidien touche l’aide. Il y a bien sûr d’autres critères. Ajouter les frais de transport subventionnées (NMPP). Tout cela depuis des dizaines d’années.

Pour retrouver tous mes billets sur le sujet : La presse écrite et Internet.

Notes de bas de page

[1Voir aussi les communications données aux Etats généraux de la presse écrite.

Répondre à cette brève