Notes de cours de droit, piratage de livre numérique et comment emprunter un livre dans une fac italienne

Samedi 31 octobre 2009

Allez, une confiture de liens (comme dirait Manue de Figoblog) !

- Signalé par Olivier de Gestiondelapaie.com : les notes de cours de droit de la faculté de Nantes et d’autres facs. Pour celles et ceux qui auraient une remarque immédiate à faire concernant le droit d’auteur — question que je me suis moi aussi posée immédiatement :-) — la réponse est que des notes ne sont pas la reproduction à l’identique du cours.
Un peu sec (normal : ce sont des notes de cours) mais que de contenu ... Je laisse les lecteurs de ce billet évaluer (merci pour les commentaires éventuels).

- Confirmons (un peu) les peurs des éditeurs juridiques envers le e-book et la sûreté comparative des plateformes : la première étude sur la question du piratage des livres numériques (résumé) [1], rédigée par le MOTif [2]. Elle est moins alarmiste que l’article du Monde du 22 octobre qui cite essentiellement des exemples de livres en anglais. Extrait du résumé :

« le piratage reste un phénomène mineur. Le nombre de livres français édités par des éditeurs français disponibles en téléchargement illégal est estimé, à l’été 2009, entre 4 000 et 6 000 titres différents, en grande partie de la BD. Soit moins de 1 % des titres disponibles légalement au format papier.
Le MOTif s’est appuyé sur les résultats de l’étude pour formuler plusieurs recommandations aux éditeurs :

  • nécessité de développer leur catalogue numérique
  • mettre au point des alertes pour surveiller la circulation de leurs titres sur le net
  • réfléchir en concertation avec les autres acteurs de la chaîne du livre, à la meilleure manière de faire respecter leurs droits. »

- Enfin, comment emprunter un livre dans la fac italienne où travaille en ce moment Cédric Manara.

Notes de bas de page

[2Le MOTif est un observatoire du livre et de l’écrit en Ile-de-France, organisme associé de la Région Ile-de-France mis en place pour renforcer le lien entre les professions du livre et proposer des politiques publiques pertinentes, adaptées aux évolutions en cours.

Répondre à cette brève