Les grands assureurs nous assurent d’une crise énergétique en 2030

Mercredi 14 juillet 2010

Les Lloyd’s nous assurent d’une crise énergétique (Journal de l’environnement 12 juillet 2010) :

Extrait :

« Les responsables du marché des Lloyd’s ne sont pas de grands bavards. Aussi, quand ces très sérieux organisateurs du plus grand marché mondial de l’assurance tirent la sonnette d’alarme, il y a tout lieu de s’inquiéter. Leur dernière contribution n’est effectivement pas des plus rassurantes. Réalisé en collaboration avec un centre d’études des relations internationales réputé, Chattham House, le dernier rapport des Lloyd’s porte sur la sécurité énergétique "durable".

En une cinquantaine de pages, le document brosse le contexte énergétique actuel et esquisse son futur annoncé. Reprenant presque mot pour mot les discours de certains écologistes, le document rappelle que notre développement s’est construit sur l’accès, presque illimité, d’une source d’énergie carbonée (charbon, pétrole, gaz) et très bon marché. Or, ce temps a vécu, estiment les experts britanniques.

Reprenant les chiffres de l’Agence internationale de l’énergie, les auteurs du rapport soulignent que les énergéticiens devront investir 26.000 milliards de dollars (20.691 milliards d’euros) d’ici 2030 pour satisfaire, collectivement, nos besoins énergétiques les plus élémentaires. Pas simple en période de récession. [...] »

Lire la suite de l’article.

Le rapport/étude des Lloyd’s : Sustainable Energy Security : Strategic risks and opportunities for business : White paper (coll. Lloyd’s 360° Risk Insight, 43 pages, PDF)

NB : Les Lloyd’s sont membres de ClimateWise, une organisation britannique privée destinée à réduire les risques associés au changement climatique. S’il fallait une preuve supplémentaire que cette étude n’est pas un acte pour faire "à la mode", la voilà. Les grands assureurs estiment donc bien réels le changement climatique et ses risques ...

Répondre à cette brève