Le futur de Legifrance : interview de Philippe Bélaval, Président du Comité du Service public de diffusion du droit par l’Internet ("Speedy" pour les intimes)

Vendredi 28 novembre 2008

Arnaud Dumourier continue sur son blog Doc en vrac sa série d’interview de représentants du monde de la diffusion du droit sur Internet.

Le 24 novembre, il repérait une interview de Philippe Bélaval [1], président du Comité du Service public de diffusion du droit par l’Internet (SPDDI, dit "Speedy" pour les intimes), ex-Comité des bases de données juridiques publiques.

Je cite le résumé d’Arnaud :

« Selon [Philippe Bélaval], "le rôle du comité est de savoir ce qui relève de la responsabilité de l’Etat de ce qui relève de la responsabilité éditoriale des entreprises privées et d’essayer de trouver une solution aux conflits ou en tout cas aux différences d’analyses qui pourraient se faire jour".

S’agissant du futur de Legifrance, Philippe Bélaval évoque la question du droit produit par les collectivités locales, aujourd’hui absent de Legifrance, ainsi que la présence de langues étrangères pour permettre un meilleur accès du droit aux utilisateurs étrangers. »

Je suis tombé dessus par l’intermédiaire du site Legavox. Pas mal du tout cette plateforme de blogs juridiques, soit dit en passant. La qualité de son contenu est proche de celle du CNB sur avocat.fr. Pas étonnant, ce sont essentiellement des juristes professionnels, notamment beaucoup d’avocats, qui y écrivent, reprenant souvent les meilleurs des billets de leurs propres blogs ou y renvoyant.

Notes de bas de page

[1Vidéo disponible sur Dailymotion. Le ministère de la Justice utilise Dailymotion pour communiquer.

Répondre à cette brève