L’école maternelle : un lieu d’épanouissement et d’éducation ... en danger

Samedi 13 décembre 2008

Vous avez des enfants en bas-âge, des enfants qui sont ados, des enfants qui ont eux-mêmes des enfants maintenant ?

Alors vous savez combien l’école maternelle est un lieu vital [1]d’épanouissement et d’éducation [2] pour les premières années de la vie. Tous les pays étrangers, qui n’ont pour structures de petite enfance que des "jardins d’enfants", garderies municipales ou privées, nous envient notre école maternelle où la pédagogie est adaptée à l’enfant dès la petite section.

Or pour des raisons d’économies budgétaires, le gouvernement français menace de supprimer les petites et moyennes sections des écoles maternelles au profit de garderies municipales ou privées, où les enfants seraient sous la garde de personnels titulaires du CAP petite Enfance (2 ans après le BEPC) et non plus encadrés par des enseignants qualifiés (5 ans après le BAC).

Si vous tenez à cette école maternelle française publique, laïque et gratuite pour tous, vous pouvez signer la pétition mise en ligne par l’Association Générale des Enseignants des Ecoles Maternelles (AGEEM) que vous trouverez à l’adresse suivante :
http://marnesia.free.fr/phpPetitions/index.php?petition=2

Notes de bas de page

[1Ecole maternelle, école première, intervention de Philippe Meirieu au congrès de l’AGEEM,
le 5 juillet 2008 à Tarbes (PDF). P. Meirieu est professeur des universités en sciences de l’éducation et spécialiste de la pédagogie. Extrait : « C’est, chronologiquement, la première des écoles, mais aussi que c’est premièrement une école et une école essentielle pour la réussite de la scolarité de l’enfant ainsi que pour la construction d’une société démocratique plus juste et plus solidaire. »

Répondre à cette brève