Informations financières des sociétés cotées : les bases de REGInfo

Mardi 3 mars 2009

France REGInfo et REGInfo (UE). Ca ressemble à info-financiere.fr ? Eh bien *non*, ça ne ressemble pas. Car REGInfo existait *avant*. Ce serait plutôt info-financiere.fr qui leur ressemble [1].

Ce sont deux bases de données qui diffusent l’information réglementée des sociétés cotées — oui, toutes. Avec une indexation par secteur et la langue anglaise, choses qui n’existent pas chez la base publique. En ajoutant les communiqués de presse de Hugin. Le tout totalement gratuit. Le recul chronologique de REGInfo France est début 2006, contre 2007 pour info-financiere.fr.

Derrière REGInfo se trouve un éditeur spécialisé, Labrador, fondé en 1992, fondé par Laurent Rouyres. Les bases REGInfo, elles, existent depuis deux ans. Avec un excellent blog. Leur business model consiste à proposer des services aux visiteurs. Ils les identifient par l’inscription (gratuite), qui donne accès à la recherche avancée — qui n’existe pas chez info-financiere.fr.

Les JO revendent leur flux. REGInfo n’en a pas le droit sans les retraiter. En revanche, il vend un service d’affichage et d’archivage de l’information d’un client (Rhodia par exemple) sur le site de ce client [2].

A signaler l’excellent et bien informé blog REGInfo, où officie Laurent Rouyres. Sujets abordés : la responsabilité des administrateurs, le rapport Larosière ou le rêve d’un régulateur européen, Infogreffe adopte le format XBRL, la future fusion Commission bancaire-ACAM, ...

Notes de bas de page

[2Depuis le 20 janvier 2007, à la suite de la transposition de la directive Transparence dans le nouveau règlement général de l’AMF, les sociétés cotées de l’Eurolist Paris ont l’obligation d’archiver sur Internet leurs informations réglementées et de les mettre à la disposition du public.

Répondre à cette brève