Ballades et ironie sur guitare folktronique

Mercredi 11 mai 2011

Dans la catégorie "Rien à voir avec la doc juridique", vous avez peut-être entendu parler de lui : James Yuill. Pour une fois, voilà un nouveau chanteur/musicien qui vaut le détour. Pas un pur produit [1] mais quelqu’un doté d’ironie [2] et de sensibilité [3]. Du folk, des ballades avec une guitare et de l’électronique. Enjoy !

PS 1 : Attention, je n’ai pas dit que M. Yuill était le nouveau Brian Ferry :-)
PS 2 : Pas mal d’artistes de qualité et hors du "mainstream" tel Yuill appartiennent au label Nettwerk Music. Ladytron, par exemple. Check them out :-)

Notes de bas de page

[1Cela dit, l’art, la musique, la culture, c’est aussi un produit/du business, pas de doute. Les artistes d’autrefois — je pense à Turner, Mozart, Mahler ... — avaient besoin de mécènes pour vivre. Ceux d’aujourd’hui de galeristes, de publicité, de producteurs etc.

[2Vidéos des titres "On Your Own" (2010) et "No Surprise" (2009).

[3This Sweet Love (2008).

Répondre à cette brève