Appareils pour handicapés : des pratiques anti-concurrentielles dans le secteur ?

Mardi 19 août 2008

La députée Bérengère Poletti a rendu le 10 juillet 2008, au nom de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), un rapport sur "La science au service du handicap".

Une synthèse (PDF) est disponible.

Le rapport fait la part belle, dans ses développements, aux avancées scientifiques qui pourraient, si leurs prix n’en limitent pas la diffusion, radicalement améliorer la vie des "handicapés". L’auteur cite notamment :

  • les implants chochléaires qui permettent de supprimer la surdité profonde
  • plus impressionnant, les exosquelettes (pour les amputés et handicapés moteurs), qui se sont particulièrement développés pour les militaires américains revenus de la première guerre d’Irak
  • les bras robotisés qui devraient être installés sur les chaises roulantes.

Les conclusions de ce rapport montrent toutefois :

  • l’absence d’efforts d’information des personnes à handicap et de coordination des différents services
  • le fonctionnement insatisfaisant du marché des aides techniques (appareils médicaux, chaises roulantes, prothèses). Le rapport recommande carrément, pour réduire leurs prix :
    • la normalisation
    • le dévloppement de la location
    • et que « le Conseil de la concurrence [soit] saisi d’une demande d’enquête pour vérifier s’il existe des pratiques anti-concurrentielles dans le secteur des aides techniques au handicap » ...

Emmanuel Barthe (qui fut bénévole à la Fondation Pompidou auprès d’enfants handicapés mentaux)

Répondre à cette brève