Precisement.org de retour sur Internet et ... de New York

Vendredi 2 mai 2008

Je sais, ce blog a été absent du Web du 10 avril jusqu’à environ le 20 du même mois. Je sais, en temps Internet, c’est long. Merci à celle qui m’a signalé avec insistance le problème dès le 10 avril.

Le problème (un oubli de renouvellement de mon nom de domaine, eh oui ...) est maintenant réglé.

Si le domaine n’a pas été immédiatement mis aux enchères — et donc pris par un domain-squatter (oui, oui, ça se pratique couramment) —, c’est grâce au professionnalisme et à l’éthique de la société GANDI auprès de laquelle je réserve tous mes noms de domaine depuis mes débuts sur Internet (oui, oui, pour une fois, je fais de la pub’ — méritée).

Evidemment, je suis maintenant très mal référencé, que ce soit par les moteurs de recherches généralistes comme Google ou par les moteurs et annuaires de blogs comme Wikio. Bien fait pour moi, ça m’apprendra :-) Mais c’est la vie et il y a bien plus grave que ça.

Mais bon, ça n’empêche que tant le contenu du site que son côté "poil à gratter" sont intacts ;-)

On rouvre le bal avec une brève sur notre plateforme juridique en ligne préférée parce publique et gratuite malgré ses limites : j’ai nommé Legifrance :
Legifrance anonymise plus blanc.

Je n’ai pas pu résister au plaisir de citer notre excellent confrère blog, celui de Dalloz, qui fait plus qu’égratigner la CNIL :
Informatique et libertés : le peu d’intérêt des Français nourrit la faiblesse des moyens et de l’autorité de la CNIL.

Bon retour à celles et ceux qui voudraient me lire et faire des liens vers mes billets/brèves et mes articles.

Au fait, je reviens de la réunion biannuelle des bibliothécaires-documentalistes de mon cabinet à New York : j’ai été reçu comme un roi, c’était passionnant et j’ai noté que nos problèmes sont décidément bien similaires, malgré les distances. Il n’y a pas que l’édition qui soit devenue internationale ...

Emmanuel Barthe
documentaliste juridique

Répondre à cette brève