Liaisons sociales : comment gérer le passage de l’ancien plan de classement au nouveau

Mardi 26 août 2008

Le 8 février 2007, le quotidien/encyclopédie Liaisons sociales (LS) changeait de plan de classement pour ses bulletins.

Un nouveau plan de classement très différent

L’ancien plan de classement des bulletins joints au Bref social (*pas* le Bref social lui-même) de Liaisons sociales résulte d’une classification [1] par rubriques de LS puis, en dessous, d’une classification *hiérarchique* matière (NB : à la 1ère page de ce PDF, il faut rajouter les (anciennes) rubriques Jurisprudence et Revue de presse, manquantes, mais où il n’y avait pas de sous-rubrique, juste un classement anti-chrono ou chrono au choix).

Le nouveau plan de classement découle d’une classification *alphabétique* matière, autrement dit une mise à plat par mot-clé du plan de classement précédent permettant de classer au choix un document dans plusieurs catégories. C’est une approche qui me paraît faite pour le en-ligne (= un futur accès à LS par un index matière qui pour l’instant n’existe pas), nettement moins pour le papier.

Des principes de classement très différents, donc, et une réconciliation difficile. Ne serait-ce que par ce que, avant, on ne pouvait pas du tout classer les bulletins "Jurisprudence" par matière alors que maintenant, pour le premier arrêt commenté dans le bulletin Jurisprudence, on peut (pas pour les autres, toutefois). Et malheureusement, Liaisons n’a pas publié de table de concordance. Simplement, un nouveau jeu d’intercalaires est vendu à cet effet (service VPC). Mais il n’est pas livré gratuitement avec LS.

Avantages et inconvénients

Je pense que si le nouveau plan de classement paraît plus fûté, car plus fin, il s’avère peu pratique au moins pour l’instant car :

  • il rompt le classement précédent et
  • il permet justement de ranger un bulletin à plusieurs endroits, ce qui impose de décider dès le départ des choix (cf le bulletin LS Bref social du 8 février 2007), de s’y tenir et de l’indiquer à ceux qui feraient des recherches dans le papier.

Après plusieurs années, on sera très probablement plus à l’aise — mais bon, vu l’existence de WK-RH (sur WK-RH, Liaisons sociales est gratuit pour les abonnés à LS papier), et que par conséquent l’utilité de ce classement papier est devenue marginale ...

Concrètement, que faire ?

Personnellement, j’ai choisi, en liaison (! :-) avec mon secrétaire-classeur :

  1. de garder les anciens bulletins classés à l’ancienne et
  2. de passer, pour les bulletins publiés à partir de février 2007, au nouveau plan de classement avec l’option prise de classer les principales jurisprudences au mot-clé.

De toute manière, notre LS papier n’est plus qu’une archive de conservation "au cas où" (bulletin introuvable, non chargé ou encore mal indexé, résiliation de l’abonnement ou fin de la publication). Quasiment toutes les recherches rétrospectives sur LS se font maintenant par le portail WK-RH, qui fonctionne correctement, voire même bien, si l’on excepte les limites de son moteur de recherche. Mais pour une vue globale sur un point, tant que WK-RH n’offre pas d’accès par le plan de classement, le papier peut servir très concrètement.

On peut aussi élaborer une table de concordance "à la main" et noter les codes de classement de l’ancien plan de classement sur les intercalaires du nouveau. Par exemple, ce qui était classé dans Législation > Comités d’entreprise va maintenant aller dans Institutions représentatives du personnel (IRP). Ce qu’a fait une collègue dont les questions m’ont inspiré ce billet [2].

Voilà, si ce qui précède peut aider celles et ceux parmui les collègues qui cherchent des idées pour gérer ce changement, le but de ce billet sera atteint.

Notes de bas de page

[1En sciences de l’information, le terme "classification" désigne la structure même des notions, le type d’organisation intelectuelle retenu. "Classement" désigne le fait de classer et "plan de classement" la traduction concrète de la classification retenue.

[2Merci Laurence.

Répondre à cette brève