Etat des bibliothèques et de la documentation juridique dans les juridictions : pas top

Mercredi 21 novembre 2007

Au détour des commentaires sous un billet d’Eolas sur la réforme de la carte judiciaire, voici ce que dit Lincoln (pseudonyme d’un magistrat) sur l’état des bibliothèques et de la documentation juridique dans les juridictions :

« Ah, si nous dispositions d’assistants spécialisés, de vraies bibliothèques avec de vraies jurisprudences actualisées, et non pas les deux derniers JurisClasseurs de 1937 (nous, on a toute la collection c’est génial non ?). »

Le magistrat confond JCP et Jurisclasseur, mais pour le reste, c’est hélas un portrait flash assez fidèle du niveau des abonnements dans les tribunaux et les cours d’appels judiciaires — Cour de cassation, Conseil d’Etat et Paris exceptés. Et évidemment, le manque de moyens matériels, financiers et humains de la Justice n’y est pas pour rien.

Répondre à cette brève