Confirmation : les grands groupes dominent l’édition mondiale professionnelle

Mardi 23 octobre 2007

La Dépêche du GFII était à la Foire du Livre de Francfort. Elle en est revenue [1] certes avec une confirmation de ce que nous savions déjà, mais aussi avec des chiffres pour le prouver et l’illustrer.

En effet, à la dernière Foire du Livre, Livres Hebdo a présenté le premier classement annuel 2007 de l’édition mondiale ("The 2007 Livres Hebdo Ranking of the Global Publishing Industry"), qui répertorie les 73 principales entreprises d’édition du monde, correspondant à 45 grands groupes issus de 15 pays.

Ce classement ne prend en compte que l’édition de livres et de périodiques scientifiques et leurs éventuelles déclinaisons numériques. Tous ces groupes cumulent un chiffre d’affaires de 52,47 milliards d’euros, dont 34 milliards d’euros (65%) réalisés par les dix premiers groupes classés. Au plan international comme au plan national, l’édition est donc à la fois très concentrée, mais aussi atomisée.

Autre constatation, moins connue, ce sont en fait les groupes d’édition professionnelle spécialisée qui dominent l’édition mondiale. Dans le haut de ce classement mondial, on trouve en effet les groupes :

  • Reed Elsevier n° 1 avec un chiffre d’affaires dans l’édition de 5,85 milliards d’euros
  • le canadien Thomson Publishing n° 3 avec 5,1 milliards d’euros de revenus dans l’édition
  • Wolters-Kluwer n° 5 avec un CA de 3,7 milliards d’euros.

Le groupe français d’édition juridique Lefebvre-Sarrut (Francis Lefebvre, Editions Législatives, Dalloz), premier groupe d’édition juridique français indépendant, est 36ème avec un CA de 263 millions d’euros.

Notes de bas de page

[1Accès réservé. La Dépèche du GFII du 17 octobre 2007.

Répondre à cette brève