Poster un message

En réponse à :

L’open data des décisions des cours d’appel et tribunaux n’est pas pour demain

19 janvier 14:02, par Emmanuel Barthe

Merci pour cette réponse Bruno.
Elle confirme ce que je disais : le RGPD permet des interprétations différentes.
Le terme « raisonnablement » que vous soulignez est un arguement fort de votre thèse. D’autant qu’il a remplacé en droit français l’expression "bon père de famille".
Il demeure que l’ensemble du règlement peut être interprété en faveur d’une très grande exigence en matière d’anonymisation, incluant un effort financier. C’est du moins l’interprétation du professeur Anne Debet, la spécialiste universitaire du droit des données (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.