Poster un message

En réponse à :

L’open data des décisions des cours d’appel et tribunaux n’est pas pour demain

31 décembre 2017 11:47, par Bruno Mathis

Bonjour Emmanuel,
Merci pour cette réponse très détaillée.
Je ne cherche pas à « contourner la rigueur du RGPD », mais je ne lui vois pas la même rigueur que vous.
Vous estimez que le RGPD exige que la base de données soit anonymisée « au sens fort » où la ré-identification est « impossible ».
Il est impossible de garantir que la ré-identification soit impossible. Je crois que les chercheurs spécialisés en anonymisation sont d’accord là-dessus. J’ajoute qu’il n’y a pas qu’un risque de ré-identification, mais aussi un risque d’identification tout (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.