iPad : espoirs et doutes

Le lancement de la tablette d’Apple fait rêver — Perso, je doute

Jeudi 28 janvier 2010, par Emmanuel Barthe // Ressources en droit des affaires

Avec la sortie de la tablette d’Apple, les éditeurs de presse ont des espoirs fous [1].

Est-ce que ça va lancer la machine ? Allez savoir…

Personnellement, je reste dubitatif :

- Les premières évaluations par les "geeks" sont sur une tonalité "déception" [2]. Comme l’écrit Stéphane Ruscher sur Clubic, « on est plus proche d’une application "desktop" que d’une mini application mobile » et pour le reste, notent la plupart des autres critiques, l’iPad fait juste un peu mieux qu’un iPhone et serait d’abord un concurrent du Kindle d’Amazon. Même Frédéric Filloux, le gourou français du redesign des quotidiens, sur Slate.fr, est un peu déçu.
Mais il y aura sans doute des mises à jour par la suite qui enlèveront au produit d’Apple la majeure partie de ses limites actuelles (pas de Flash, pas d’USB, pas de multitâche, écran trop lumineux pas conçu pour la lecture de livres et autonomie trop faible, contrairement au Kindle, etc.)

- Les Echos, tout comme les informaticiens et les "geeks", pensent que la tablette est un média nouveau, autrement dit non substituable aux smartphones (Iphone etc.) ni aux ordinateurs portables [3]. Je ne leur donne pas tort. Si c’est un support de plus, ça veut dire pour les entreprises et les ménages dégager un investissement supplémentaire (499 euros) pour l’acheter ...

- Pour la presse, comme le faisait remarquer un journaliste (sur les Echos ou la Tribune, je crois), tant que l’accord de 3 ans GG-AFP est en cours, les dépèches AFP gratuites pululeront sur le Web. Or les journaux tirent plus de la moitié de leurs articles des dépèches ...

- Depuis 20 ans [4], les constructeurs de PC nous sortent des tablettes et toutes ont échoué. Certes, le passé n’est pas le futur, mais quand même ...

A votre avis ?

Emmanuel Barthe
bibliothécaire documentaliste juridique

PS : Pour les éditeurs juridiques, comme les e-books ne les intéressent visiblement pas, la question de la production pour ce format ne se pose, à mon sens, même pas.

Notes de bas de page

[2Huit raisons d’être déçu par l’iPad / fred, Gizmodo.fr 28 janvier 2010. Revue de critiques sur l’iPad d’Apple, NouvelObs.com 28 janvier 2010. iPad d’Apple : vraie innovation ou déclinaison marketing de trop ? / Olivier Chicheportiche, ZDNet France 28 janvier 2010

[3Les Echos : « Ce don pour les interfaces suffira-t-il à créer un marché ? Car il s’agit bien, avec l’iPad, d’ouvrir de nouvelles perspectives à l’industrie informatique, électronique et des télécoms en fusion. »

[4Depuis le Newton d’Apple, justement, en 1990.

Répondre à cet article

1 Message

  • RE : iPad : espoirs et doutes 28 janvier 2010 15:43, par dobriva

    Un des pbs avec ce truc, c’est qu’on va devoir payer tout le temps :

    1. pr acheter le bouzin
    2. pr avoir un accès en 3G ou GPRS
    3. pr acheter la presse, les livres ou le monde entier version iTunes store
    4. pr payer les applis supplémentaires (AppStore version iPod).

    Et les techos, comme toi ou mes potes ingénieurs, vont crier parce que le produit n’est pas ouvert, pas full HD, pas Ethernet ou pas HDMI ...

    D’un autre côté, on a un monde qui demande de plus en plus d’info, d’images, de portabilité et de réactivité. Et un modèle presse à bout de souffle ... Espérons que ça va relancer la machine à idée, et déniaiser tous les autres pour qu’ils nous sortent des produits comparables *et beaux* ! Le côté luxe faisant la grosse partie du boulot ...

    En fait, le end user (disons un cadre avec des revenus solides), veut un truc multitâche qui ne plante pas souvent et qui fasse truc à part. Et ça, Apple sait le faire mieux que quiconque, non ?

    repondre message