Google Sidewiki

A propos de l’accès libre aux commentaires

Lundi 5 octobre 2009, par Emmanuel Barthe // Logiciels, Internet, moteurs de recherche

Albert Grego sur la liste Documentation juridique de l’ADBS signale le lancement de Google Sidewiki :

>> Le géant d’internet Google a dévoilé mercredi un nouvel outil, le "Google Sidewiki", qui permet de poster des commentaires sur les sites internet que seuls les autres utilisateurs de ce nouveau service peuvent lire.
Google Sidewiki est une petite fenêtre dans le navigateur qui apparaît sur le côté gauche des sites web et affiche les commentaires laissés par les autres utilisateurs à propos du contenu de la page visitée.
Les messages sont visibles des autres utilisateurs de Sidewiki qui visitent le site. Ces utilisateurs peuvent poster leur propres commentaires à leur tour mais ne peuvent pas modifier les commentaires déjà laissés. <<

Quelques remarques personnelles :

- Google a toujours tenter de capter les avis des internautes à son profit, son algorythme de tri des résultats analyse les liens hypertextes comme autant de recommandations implicites des internautes. Cela depuis 1997.
Deux autres exemples :

  • si vous avez un compte Google (par exemple si vous avez une messagerie Gmail) et que vous êtes connecté à votre compte lorsque vous interrogez Google, vous pouvez "pousser" un site vers le haut de la liste des résultats ou l’en retirer carrément (juste pour vous)
  • Google Map collecte toutes les critiques sur les hôtels et restaurants et en présente de gros extraits sur son interface. C’est de l’extraction substantielle de base de données et c’est limite du côté du droit communautaire et français — mais GG est connu pour ne pas avoir une bonne opinion du droit de la propriété intellectuelle sauf quand elle le protège lui (cf les accords Google Books signés avec les bibliothèques, le projet de transaction GBooks avec les éditeurs et auteurs US et le procès d’Hervé de La Martinière contre Google qui s’ouvre aujourd’hui devant la 3e chambre du TGI de Paris [1]).

- Ne pas mettre en accès libre des commentaires sur un site lui-même en accès libre ... Il y a comme une contradiction pour une firme qui défend l’accès libre aux ressources de l’Internet — pour mieux les indexer et les mettre en cache. Contradiction d’autant plus nette si le site en question permet les commentaires et ils sont nombreux aujourd’hui (cf tous les blogs). A noter que GG lui-même interdit aux autres moteurs et robots/crawlers l’accès à pas mal de ses propres pages : voir la page robots.txt de GG

- J’ai remarqué que souvent, le niveau des comm’ en bas de page des blogs ne vole pas très haut. Comme le faisait remarquer un spécialiste de ce genre de logiciels — Stéphane Cottin, pour ne pas le nommer — sur la même liste, « cela ressemble beaucoup aux procédés "Sticky note" ou "Highlight the Web" déjà proposé par plusieurs services collaboratifs, comme par exemple Diigo. » Pour lui, « [on] ne [peut] pas imaginer combien il est surprenant, quand on a laissé les réglages par défaut de Diigo qui offrent la possibilité de voir toutes les notes publiques, d’aller sur un site ou une page populaires et de les voir ainsi constellés de "bulles" de couleur qui sont autant de notes, généralement sans intérêt ».

Emmanuel Barthe
grand utilisateur de moteurs — on n’est pas à une contradiction près, hein :-)

Notes de bas de page

[1Encore un excellent billet du toujours bien informé blog ActuaLitté, qui possède une rubrique Justice que les spécialistes de la PLA devraient consulter régulièrement.

1 Message

  • Google Sidewiki 4 mars 2010 10:47, par Jonathan

    Sidewiki - Crabzy - même combat !! Et encore, Crabzy offre bien plus de possibilité puisque l’on peut au moins échanger, à l’image d’un forum. Je trouve le concept fort intéressant au deumeurant, surtout si il se développe, car tout le monde a à y gagner au final.
    Plus nous unissons nos efforts, nos avis, échangeons nos expériences et nos opinions, plus nous renforçons le pouvoir d’Internet, non ?
    A faire connaître et à démocratiser je pense en tout cas.... Enrichissons le Web !
    Cdlt,
    NB : un gros consommateur de Net ;-)