From the American Lawyer Law Librarian Survey 2012

e-books en droit : comment un business model peut restreindre leur développement

Et l’actualité de l’e-book dans les BU françaises en prime !

Samedi 6 octobre 2012, par Emmanuel Barthe // L’édition juridique

Michel nous recommande la lecture de l’article "Why Are Big Law Libraries Slow to Buy E-Books ?" qui résume en partie l’American Lawyer Law Librarian Survey 2012 (320 USD), et qui donne les tendances de l’évolution des bibliothèques juridiques des cabinets d’avocats aux Etats-Unis.

L’article cite l’enquête menée auprès de 80 responsables de bibliothèques et fait apparaître ce point qui me paraît important : des réticences dans l’utilisation des tablettes et des livres électroniques (e-books) à cause des prix élevés et des modèles de licences complexes de la part des éditeurs.

24% seulement des bibliothèques juridiques américaines achètent des livres électroniques (surtout des codes). La phrase qui résume tout et que chaque éditeur devrait méditer : « What’s needed, wrote one librarian on the survey, are licensing models "that reflect how attorneys want to use [products], not how vendors want to sell them". »

Et pour une actualité de l’e-book dans les bibliothèques universitaires françaises, voir chez Marlène son compte-rendu en trois parties de la Journée d’étude Couperin e-books 2012 :

Répondre à cet article