Sur la Roue magique de Google

Echanges de point de vue entre juristes documentalistes

Lundi 5 juillet 2010, par Emmanuel Barthe // Logiciels, Internet, moteurs de recherche

Echanges de point de vue entre juristes documentalistes sur la liste de discussion Juriconnexion à propos de la Roue magique du grand GG :

Mon avis perso :

« Je vais une fois de plus jouer les trouble-fêtes :-)

Je ne suis pas enthousiaste sur cette nouvelle fonctionnalité de GG. Certes, la représentation sous forme graphique des relations entre notions paraît au premier abord correcte et facile à utiliser.

Mais en recherche juridique — pour des professionnels ou des universitaires j’entend — que nous apporte vraiment ce truc ?
Un exemple : là, c’est la roue magique de GG sur "droit". Vous voyez une lien/suggestion (c’est en fait un moteur à suggestions de mots-clés, ce truc) vers le droit des affaires ?

Là, on est en "droit civil". Or on voit un lien vers "droit pénal" ...

De plus, aucune des suggestions de GG ne recoupe ce qu’un juriste ou un documentaliste va suggérer. Comme, par exemple, de prendre un Mémento, un Dictionnaire Permanent ou un traité de base récent pour déblayer le terrain sur une notion peu connue plutôt que de plonger cerveau le premier dans une plateforme en ligne.

GG ordinateur juriste, c’est pas mal mais de mon point de vue sarcastique, vraiment sans plus.

Ne vous méprenez pas, je trouve GG toujours aussi efficace sur d’autres types de recherche. »

Réponse de Rémy :

« Les exemples de recherche retenus par Emmanuel ne sont pas à mon sens très pertinents (il est rare d’effectuer une recherche juridique en des termes aussi généraux que "droit" ou "droit civil"). Par exemple, la requête "loi molle" qui aurait pu décontenancer bien des moteurs donne un aperçu des thèmes traités dans la loi Boutin du 25 mars 2009. [NB Emmanuel : pan sur mon bec !]

Il est vrai que ces outils de classification ou d’aide aux mot clé devraient être destinés à mon sens à ceux qui ne savent pas formuler une requête précise, et donc aux non professionnels de l’information.

Je déconseille par ailleurs très fortement l’utilisation de Google au niveau d’une recherche juridique , il y a bien d’autres sources à consulter avant (pourtant cela devient un mauvais réflexe des jeunes juristes...). Google me sert surtout pour des recherches très très ciblés (ancien textes, circulaires non publiés...) ou dispositions de droit étranger.

Mon message avait surtout pour but de montrer une certaine évolution dans la présentation des résultats et l’aide à la reformulation ou à l’affinage de ces derniers, outils qui devraient inspirer les éditeurs juridiques concernant leurs bases de données (surtout que les utilisateurs ne sont pas forcément des professionnels de la documentation). A côté d’un classement par sources, on aimerait trouver un classement par domaine de droit, affiner avec quelques mots clés pertinents complémentaires ... »

La Loi Molle ? Certes. Et le "droit mou" ? Eh bien, là, rien, aucune suggestion, alors qu’il y en a. "Soft law" et "normes non obligatoires", pour commencer. Voire "faux droit", selon le blog droit administratif.

Emmanuel Barthe
documentaliste juridique

Répondre à cet article