Editeurs français, prenez en de la graine !

Strad@, une plateforme en ligne "intelligente" pour le droit belge, par Larcier

Une tarification par sources ou par module, un contenu en revues au delà de celles de Larcier ...

Jeudi 5 juillet 2007, par Emmanuel Barthe // L’édition juridique

En France, nous avons nos Dalloz.fr, Navis, Lamyline Reflex — qui sort sa nouvelle version le 6 juillet —, LexisNexis-Jurisclasseur, Lextenso et autres Nets Permanents. Des plateformes en lignes développées par [1] des éditeurs juridiques, affichant essentiellement leur contenu à eux et des fonctionnalités ... eh bien, disons limitées quand on compare ces produits avec leurs équivalents étrangers en Europe, sans même parler des Etats-Unis.

Prenons par exemple la Belgique, où le grand éditeur indépendant Larcier est allé nettement plus loin que n’importe lequel des éditeurs français avec sa plateforme Strad@ droit (www.strada.be).

Strada.be publie non seulement les revues de Larcier mais également celles d’autres éditeurs juridiques belges [2]. Voici son contenu en revues :

Une nouvelle version est en ligne depuis fin avril 2007 et apparemment, au vu de sa présentation sur le site (PDF), elle a l’air pas mal du tout sur un plan contenu, ergonomie et fonctionnalités. Le manuel d’aide en ligne (PDF, 13 pages) en donne une bonne idée, copies d’écran à l’appui.

Ainsi, les résultats sont triés selon un indice de pertinence — chose qu’aucun éditeur juridique français ne sait faire. On trouve aussi des suggestions de concepts pour affiner sa recherche, grâce semble t’il à un véritable thésaurus (arbre hiérarchique des concepts) [3]. Et Larcier, comme seul en France Dalloz sait le faire, offre des fils RSS pour les sources publiques et ses revues.

Quant aux prix, intelligemment, Larcier propose autant d’abonnements et de prix que de sources (PDF) incluses dans Strad@.

Cerise sur le gâteau, Larcier autorise, dans ses conditions générales d’utilisation (PDF), le téléchargement sélectif de documents sur le disque dur du juriste. Mais hélas pas sur son réseau interne.

Espérons juste que LexisNexis ne s’apprête pas à racheter Larcier ...

Emmanuel Barthe
documentaliste juridique

Notes de bas de page

[1Je devrais dire "pour" et non pas "par". En effet, aucun éditeur n’a assez de compétences informatiques en interne : Lamy utilise les services de la SSII Atos, Dalloz, EJA et Francis Lefebvre les compétences de Jouve et LexisNexis France celles de sa maison mère américaine (qui elle-même ... ? là, je l’ignore).

[2A noter que la plateforme Strad@ contient également les sources publiques du droit belge : législation (le Moniteur belge et la législation consolidée) et jurisprudence, y compris celle des tribunaux de première instance. En France, pour l’heure, seuls Lamyline Reflex et LexisNexis-Jurisclasseur offrent les sources publiques.

[3Intuition : ce thésaurus, ne serait ce pas le "Thésaurus universel", un thésaurus juridique belge disponible gratuitement en libre accès sur Internet ? Le Thésaurus universel est en effet présenté sur la page Produits électroniques du site web de Larcier.

Répondre à cet article