RGPP, éditeurs juridiques et clients

Jeudi 25 août 2011, par Emmanuel Barthe // La documentation juridique

Ce billet juste pour signaler une réflexion : je redoute pour la communauté des juristes et des acheteurs de documentation juridique les effets probables directs et indirects de la réduction des déficits publics (dite RGPP).

Effets directs : les collectivités publiques, déjà souvent sommairement équipées, pourraient vont [1] devoir se débrouiller avec moins.

Effets indirects : si les budgets des acheteurs publics sont étant rationalisés, vu leur importance, il est possible, pour compenser, que les acheteurs privés se retrouvent en 2012 comme en 2011 face à des hausses de prix importantes de la part de certains acteurs. Et ce, bien que les temps économiques soient difficiles. Effet et cause à la fois, les arbitrages parmi les ressources devraient alors continuer chez certains clients.

Emmanuel Barthe
documentaliste, gestionnaire de commandes et abonnements, acheteur de documentation juridique

Notes de bas de page

[1Exemple ici du budget abonnements revues 2011-2012 de la BnF, d’après une source syndicale : « concernant les revues, le budget a été très fortement amputé pour la campagne d’abonnements 2011-2012, une baisse qui vient s’ajouter aux coupes déjà subies toutes ces dernières années ». Si la plus grosse bibliothèque publique de France y passe, que penser des autres ... NB : je ne suis pas forcément d’accord avec le fond du billet.

Répondre à cet article