Quelques évaluations d’acteurspublics.com

Et un rappel sur le BQ

Mercredi 12 juin 2013, par Emmanuel Barthe // Ressources en droit des affaires

Une récente discussion sur la liste Juriconnexion permet d’avoir les avis de documentalistes-veilleurs juridiques sur le site et newsletter gratuit acteurspublics.com (un mensuel, sur abonnement payant, l’accompagne) :

  • avis d’un gestionnaire d’abonnements électroniques dans les juridictions administratives :
    « C’est à la fois un magazine mais aussi un site avec sa newsletter quotidienne qui rend compte des nominations et mouvements dans l’administration et les entreprises publiques.
    Les dossiers sont bien faits.
    Pour se tenir au courant des politiques publiques, essentiel pour les décideurs publics. »
  • avis d’une documentaliste dans un organisme de retraite complémentaire :
    « La newsletter quotidienne est fort intéressante et nous éclaire au quotidien sur les projets gouvernementaux et les rapports tant ministériels que parlementaires.
    Idem pour les nominations
    Bonne et fiable source d’informations.
    Diffusion de l’actualité de toute première fraîcheur.
    Il me semble que la revue mensuelle n’a pas le même axe concernant les thèmes traités. Moins utiles dans notre quotidien.
    Le fait d’être abonnés nous ouvrent l’accès en ligne à certains articles réservés. »

J’ajouterai que sur les nominations chez les élus et dans la haute fonction publique [1], acteurspublics.com a un concurrent, certes nettement plus cher mais aussi mieux informé [2] : le Bulletin quotidien (BQ), publiée par la Société Générale de Presse (SGP). Son contenu est détaillé sur sa fiche Wikipedia.

Emmanuel Barthe
documentaliste veilleur

Notes de bas de page

[1Plus particulièrement : présidence de la République, Sénat, Assemblée nationale, Conseil économique, social et environnemental (CESE), Conseil constitutionnel, cabinets ministériels, entreprises et établissement publics.

[2Si bien informé qu’il fait penser à une lettre confidentielle. Le "BQ" publie de nombreux scoops en matière de nominations dans le secteur public.

Répondre à cet article