L’électronique est elle du vent ?

Omnidroit 2e version (2008-2011) : The End

Historique d’une newsletter commune aux trois maisons d’édition juridique du groupe Lefebvre-Sarrut

Dimanche 26 juin 2011, par Emmanuel Barthe // L’édition juridique

Ma collègue Frédérique signale sur la liste Juriconnexion qu’Omnidroit a été arrêtée au 15 juin 2011.

Omnidroit était une newsletter commune aux trois éditeurs du groupe Lefebvre-Sarrut [1] (Francis Lefebvre, Dalloz et les Editions Législatives) et réservée aux abonnés d’au moins un produit en ligne du groupe.

Voici le message disponible sur la page d’accueil du site :

« Le site internet Omnidroit ainsi que la Lettre Omnidroit ne sont plus en service.
La Lettre Omnidroit du 15 juin 2011 était la dernière. Nous vous remercions pour votre fidélité depuis trois ans.

Si vous souhaitez continuer à recevoir une ou plusieurs lettres d’information de la part des maisons d’éditions du Groupe Lefèbvre Sarrut, nous vous remercions de compléter les formulaires de votre choix en cliquant sur les 3 logos ci-dessous. »

Quelques remarques :

- Personnellement, j’aurais apprécié plus de communication sur cet arrêt, par exemple un coup de fil ou un mail des commerciaux du groupe Lefebvre-Sarrut.

- La conservation de ces archives n’était nullement garanti par l’éditeur, ni par écrit (CGV, FAQ) ni, à ma connaissance, par oral. C’est un problème constant de l’édition électronique et avec le temps il sera de plus en plus critique puisque des ouvrages ne seront bientôt plus tenus à jour en papier [2].

Dans son commentaire sur l’arrêt en 2003 du premier Omnidroit, Anne rappelait les propos d’Anny Maximin
lors de la journée Juriconnexion de 2002, qui se demandait : « Finalement, lorsqu’on achète des données électroniques, n’achète t-on pas du
vent ? »

- Sauf erreur de ma part, on devrait pouvoir retrouver les news d’Omindroit dans :

  • le BRDA papier ou en ligne inviduellement ou sur le portail EFL (ex-Navis) (payant)
  • la newsletter en ligne Dalloz Actualité (payant) et le Recueil Dalloz (payant)
  • les Bulletins d’actualité en ligne ou papier des Dictionnaires permanents (payant).

- Omnidroit était un produit gratuit réservés aux abonnés de ces trois éditeurs du même groupe. C’était un produit pour, je crois, promouvoir les actus en ligne des autres éditeurs du groupe.

Et peut-être aussi pour habiter les trois filiales à travailler ensemble. Ce qu’elles vont devoir faire de plus en plus, visiblement : Codes Dalloz vendus par les commerciaux des Editions Législatives (EL), Codes Dalloz remplaçant les Codes Francis Lefebvre dans Navis, la base Jurisprudence chiffrée vendue par Dalloz et les EL, et bien sûr fusion en cours des Editions Législatives et de Dalloz. J’écrivais ici, en avril 2006 :

« Depuis le rachat de Dalloz par le groupe Lefebvre-Sarrut à l’été 2005, et l’apparition de plateformes en ligne payantes efficaces, l’idée de plateforme commune aux trois éditeurs revient en force. Elle n’a en tout cas pas été écartée par la direction du groupe Lefebvre-Sarrut dans l’entretien donné à Livres Hebdo l’été dernier. »

A mon avis, il n’y aura pas de troisième version d’Omnidroit. Car il est probable que l’on aille vers une intégration progressive mais réelle et définitive des contenus et des bases de données des trois éditeurs.

Pour un mini-historique d’Omnidroit, sa première puis sa seconde version, voir :

Emmanuel Barthe
documentaliste juridique

Notes de bas de page

[1Voir notre article Francis Lefebvre rachète Dalloz.

[2C’est le cas de la Documentation fiscale de Francis Lefebvre.

[3A l’époque, le groupe Lefebvre-Sarrut comprenait Francis Lefebvre et les Editions Législatives mais n’était pas encore propriétaire de Dalloz.

[4Lefebvre-Sarrut ayant racheté Dalloz en 2005, pas besoin de GIE cette fois.

Répondre à cet article

1 Message