Concentration des fonctions de recherche sur la page du moteur, sommaire systématique à gauche ...

Nouvelle version de Dalloz.fr

Une vraie refonte au bilan positif. Beaucoup d’améliorations. Juste quelques limites qui demeurent, notamment à l’export

Jeudi 15 septembre 2011, par Emmanuel Barthe // Ressources en droit des affaires

L’éditeur juridique Dalloz, filiale du groupe Lefebvre-Sarrut, a lancé cette semaine la nouvelle version de sa plateforme en ligne Dalloz.fr (disponible sur abonnement). Le guide de l’utilisateur est disponible là (format Flash).

Je tente de passer rapidement en revue ce qui a changé, mais on peut d’ores et déjà avancer que le bilan est positif par rapport à la version précédente (moteur plus rapide, déplacement dans les ouvrages, sommaire dynamique).

Ce qui peut avoir été déplacé mais qui demeure

- Les onglets ont disparu, mais la recherche dans la liste des "études" [1] et dans l’index matière de chaque Répertoire et revue est toujours là, heureusement. Il est difficile au premier abord de comprendre à quoi cette fonctionnalité sert, mais une fois qu’on a compris, c’est le moyen idéal pour ne pas se perdre dans un Répertoire ou un Code et pour avoir peu de résultats et des résultats pertinents. Pour les revues, en revanche, c’est à notre avis largement inutile.

- En matière de revues, la recherche par auteur, année, page, a été déplacée de la page de chaque revue à la page de recherche (cf copie écran infra). Voici la procédure à suivre pour faire une recherche par auteur ou par page au niveau des revues :

  1. aller dans l’écran de recherche avancée
  2. cliquer sur le bouton radio "Doctrine"
  3. dans le menu déroulant "Référence de publication", sélectionner une revue
  4. les champs Année, Numéro et Page apparaissent alors : saisir ses critères de recherche.
    Cette recherche par référence de publication est toutefois devenue ainsi un peu moins évidente à trouver et un peu moins pratique. Certes, c’est un type de recherche moyennent utilisé (enfin, pas si peu que ça), on préfère souvent taper le titre ou l’auteur dans un moteur de recherche lambda — mais on trouve beaucoup plus de résultats (ou aucun ...).

- La version PDF en un seul morceau de chaque "rubrique" (i.e. étude) des Répertoires Dalloz est toujours là, heureusement.

De nombreux utilisateurs se sont plaint d’avoir perdu leurs repères. Il faut noter que cette nouvelle version de Dalloz.fr est en fait une véritable refonte, ce qui signifie inévitablement, en effet, qu’elle bouleverse les habitudes.

Des améliorations très attendues sont apparues

Ce qu’il faut bien comprendre dans cette refonte, c’est que presque toutes les fonctions de recherche ont été ramenées sur la page Recherche.
Seules restent, dans la colonne de droite des pages des Codes, des Répertoires et des revues, une recherche par mot et, pour les Codes, une recherche, surtout, par n° d’article (cf copie écran infra).

L’interface de recherche est donc désormais très chargée. De surcroît, certaines fonctionnalités de recherche — comme celle d’articles de revues ou de jurisprudences par leurs références — y sont un peu cachées, elles n’apparaissent que si on clique sur les boutons idoines — Revues ou Jurisprudence.

- Les codes sont consultables en un bloc, avec le sommaire sur le côté gauche (cf copie écran infra). Beaucoup plus pratique. Toutefois, le temps de chargement, parfois, et la nécessité de cliquer sur un bouton "+" pour accéder aux commentaires et aux notes de jurisprudence relativisent un peu cette appréciation

- Le moteur de recherche est nettement plus rapide. Agréable, et nécessaire face à la concurrence.

- Le téléchargement est lui aussi nettement plus rapide.

- On a enfin un sommaire dynamique dans une colonne à gauche — comme sur LexisNexis-Juriclasseur ou Lamyline. Ce qui permet de se déplacer facilement d’une "rubrique" (étude) d’un Répertoire Dalloz à l’autre. Et surtout — ça, la concurrence ne le fait pas —, d’un article de Code à un autre et d’un numéro d’une revue à un autre (cf copie écran infra).

- On peut accéder aux sommaires des revues, année par année (grâce au sommaire dynamique à gauche). Le seul hic, c’est qu’il faut redimensionner la colonne de gauche pour pouvoir lire les titres du sommaire en entier. Mais bon, cette fonctionnalité tant réclamée est enfin disponible.

- On en a enfin fini avec cette perte de temps de l’affichage préalable du nombre de résultats avant de pouvoir accéder à la liste des résultats. Le louable côté pédagogique de cette fonctionnalité n’a jamais "pris".

- Les résultats dans la liste de résultats sont enfin désignés d’abord par leur titre. Ce qui rend la liste de résultats beaucoup plus lisible, plus rapide à lire et on se trompe moins sur le contenu de ce qui se cache derrière chaque résultat.

- Un historique des recherches est disponible.

De nouveaux problèmes

- Des frames ont fait leur apparition ... On me dit que techniquement ce sont des colonnes : peu importe, imprimer le document à partir du bouton Imprimer du navigateur devient impossible [2] (cf copie écran infra). Seule solution : utiliser le bouton spécial Imprimer de Dalloz.fr.

Sans compter que maintenant, au lieu d’un "ascenseur", on en a trois (cf copie écran infra).

Il semble que cette limitation soit nécessaire, car en réalité c’est l’entièreté d’un Code qui est chargée et non les seuls articles visibles : regardez bien, si vous poussez l’ascenseur vers le haut ou le bas, de nouveaux articles s’affichent et le sommaire se déplace tout seul. Le risque aurait été d’imprimer tout le Code ...

- La zone de recherche en page d’accueil est si petite et sans aucun réglage que ça en limite fortement l’intérêt (cf copie écran infra).

Côté occasions manquées

- Pourquoi a t-on toujours une "pop up" pour afficher la liste des rubriques (Encyclopédie, Revues, JP etc.) ? Pourquoi celles-ci n’ont elles pas enfin été intégrées sous forme d’onglets/barre de menu horizontale à la page web principale ? Naviguer et accéder aux sommaires (par opposition à rechercher) à partir de la page d’accueil est devenu encore moins évident [3].

- Grosse déception : on ne peut toujours pas imprimer ou télécharger plusieurs documents d’un coup. Dans les recherches dans les revues ou la jurisprudence, c’est pourtant nécessaire. On peut juste imprimer ou télécharger une liste de titres sélectionnés. C’est tout. Conclusion : si on doit télécharger 30 documents d’un coup, on utilisera une autre base de données ...

- Pourquoi donc l’auteur est il mentionné dans le titre sur certains résultats et pas sur d’autres ? Exemple :
Action collective en suppression de clauses illicites ou abusives dans des modèles types de contrats destinés aux consommateurs par Gaël Chantepie - 23/06/2011
Résumé : I - L’unité de l’action collective en suppression des clauses illicites ou ...
§ 1 - Sanction d’essence contractuelle
Clause pénale par Sébastien PIMONT - avril 2010 (dernière mise à jour : juin 2011)
Ce serait mieux qu’il soit systématiquement sur la ligne d’en dessous afin de ne pas encombrer la lecture du titre. D’autant que si ce n’est pas un auteur connu, l’utilisateur ne voit pas l’utilité de le mentionner.

- Pourquoi les extraits des Répertoires ne se voient ils pas décrits avec le titre du Répertoire et celui de la "rubrique" ? On ne comprend toujours rien à ces résultats-là. Exemple :
§ 1 - Sanction d’essence contractuelle
Clause pénale par Sébastien PIMONT - avril 2010 (dernière mise à jour : juin 2011)
Résumé : ... qu’elle engendre un déséquilibre significatif dans la relation contractuelle au détriment du consommateur (G. ... partenaire commercial à des obligations créant un déséquilibre significatif dans les droits et obligations des parties ».
Matière : Civil - Thème : Contrat et obligations
Répertoire de droit civil
Plan : Clause pénale
CHAPITRE 1 - Nature de la clause pénale
SECTION 1 - Ce qu’est une clause pénale
Art. 1 - Un acte de volonté
§ 1 - Sanction d’essence contractuelle
Ca devrait à notre avis se présenter ainsi :
Répertoire de droit civil > Clause pénale > Nature de la clause pénale > ... > § 1 - Sanction d’essence contractuelle
Clause pénale par Sébastien PIMONT - avril 2010 (dernière mise à jour : juin 2011)
Résumé : ... qu’elle engendre un déséquilibre significatif dans la relation contractuelle au détriment du consommateur ».

- On aurait aimé que les pages et exports :

  • aient une mise en page plus esthétique. A cet égard, utiliser la taille des caractères et le gras pour mettre les titres et chapeaux en valeur nous semblerait un minimum. Surtout les articles de revues
  • portent la date de dernière mise à jour. Surtout les Codes.

- A quand des liens qui suivent les standards du Web, c’est-à-dire constitués de texte en bleu et souligné, au lieu de ces très jolies et très petites icônes "plume rouge" (importées des Codes papier) ? Au delà de la violation grossière du standard, elles sont si petites qu’on a du mal à cliquer dessus ...

- Pourquoi les zones de saisie de la page de recherche sont elles limitées à quatre en nombre ? Et si on a cinq critères de recherche ? (En fait, on peut saisir autant de ET qu’on veut dans une même zone. Mais l’Aide ne le dit pas et combien d’utilisateurs vont ainsi s’autolimiter ?)

- Pourquoi la page du moteur avancé n’affiche t-elle pas, sous les zones de saisie, des exemples ? Ce type d’aide brève et impossible à manquer se trouve chez plusieurs concurrents (Lamyline, LNJC) et même chez Legifrance.

- Globalement, la navigation dans le site, sans être très compliquée, n’est pas vraiment intuitive.

Dalloz est une entreprise française, sans le support d’une plateforme internationale. Son budget n’est de ce fait probablement pas celui des filiales des grands groupes d’édition juridique internationaux. De grandes évolutions lui demandent donc plus de temps. Ces points en souffrance seront peut-être traités lors de la prochaine mise à jour ?

Les réactions sont bienvenues dans les commentaires infra.

Emmanuel Barthe
documentaliste juridique

Notes de bas de page

[1Le terme employé chez Dalloz est "rubrique" mais il faut reconnaître qu’il porte à confusion. C’est "fascicule" pour un Jurisclasseur et "étude" pour un Dictionnaire permanent.

[2Fichier > Imprimer ou clic droit sur le document > Imprimer ne fonctionnent pas plus.

[3Moins "self explanatory", comme on dit en anglais.

Répondre à cet article

1 Message