Nouveau site de l’Assemblée nationale : comment s’y retrouver

Vendredi 19 juillet 2019, par Emmanuel Barthe // Portails juridiques officiels - Diffusion des données juridiques publiques

Pas mal de professionnels du droit et de l’information juridique ne s’y retrouvent pas dans la nouvelle version dusite de l’Assemblée nationale, sortie ce 19 juillet 2019, dont voici la nouvelle page d’accueil :

Pourquoi une refonte aussi "foutoir" ?

Explication : comme chaque évolution du site de l’Assemblée nationale (cf celle de 2005 avec une grande photo en plane centre [1]), celle-ci est faite pour le *grand public*, autrement dit les électeurs des députés. Donc faite :

  • pour afficher un maximum d’informations sur la page d’accueil, étagées verticalement (et une ou deux colonnes selon la largeur de l’écran). Résultat : l’inverse de la mode d’il y a 15-20 ans, où la norme consistait à faire tenir la page d’accueil dans un écran standard d’ordinateur. Depuis, la généralisation du haut débit et des smartphones a permis le "scroll" permanent : on en profite donc pour soit charger (comme ici) la page d’accueil, soit carrément lui donner une possibilité de scroll infini
  • avec un maximum d’images et surtout de vidéo :
  • et directement pour les smartphones : conception de la page web par blocs, qui se réarrangent automatiquement selon la largeur de l’écran. C’est ce qu’on appelle le "responsive web design" — RWD). Voir infra un exemple très net de "bloc" :

On peut donc avancer que le site de l’Assemblée ne fait que suivre la mode. Mais cela ne justifie pas pour autant les défauts de cette refonte graphique du site et organisationnelle de la page d’accueil. Et ils sont évidents :

  • la page d’accueil est surchargée
  • les rubriques se succèdent sans véritable logique
  • le repérage des rubriques utiles aux professionnels n’est pas facilité.

Où sont passées mes pages et rubriques préférées ?

Elsa Foucraut, responsable du plaidoyer pour TI France, fait remarquer que « [ses] pages enregistrées en favoris et en raccourcis n’ont pas vraiment bougé ».

Alors allons-y, signalement des principales rubriques du nouveau site AN pour les pros du droit :

- rubrique Documents parlementaires : http://www2.assemblee-nationale.fr/documents-parlementaires

- Les dossiers législatifs sont bien là : http://www2.assemblee-nationale.fr/dyn/15/dossiers.

- Les projets de loi http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/liste/(type)/projets-loi et les propositions de loi aussi http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/liste/(type)/propositions-loi (liens accessibles depuis le menu Travaux parlementaires en haut de la page d’accueil).

- Rôles et pouvoirs de l’Assemblée (ex-Connaissance de l’Assemblée) est toujours là pour vérifier ses connaissances en procédure parlementaire : http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/role-et-pouvoirs-de-l-assemblee-nationale

- Le moteur de recherche de base est toujours aussi incapable de faire de la synonymie. Il ne sait toujours pas, par exemple, que Pacte, c’est la loi pour la croissance et la transformation des entreprises du 22 mai 2019 (avec le temps, franchement, c’est lourd).


- En revanche, les moteurs avancés, s’ils ne maîtrisent pas la synonymie, permettent au moins de faire de la dentelle et de l’exhaustif :-) : http://www2.assemblee-nationale.fr/recherche/simple :

- Il n’y a hélas pas de plan du site - ce qui est pourtant un bonne pratique reconnue pour tout "gros" site.

- Et vu l’interface ultra-minimaliste du site des "archives" de l’AN, j’ai l’impression qu’il manque des choses [2] :

Emmanuel Barthe
documentaliste juridique, veilleur, ex-webmestre technique du site de la Cour de cassation (2016)

Notes de bas de page

Répondre à cet article