Les revues Francis Lefebvre en Flash sur Navis

Le portail EFL offre une fonctionnalité similaire à celle de Lamyline pour les ouvrages Lamy

Mercredi 19 janvier 2011, par Emmanuel Barthe // L’édition juridique

L’éditeur juridique Francis Lefebvre (EFL) vient de charger aujourd’hui sur Navis [1]/le portail EFL les premières versions "PDF" (en fait du Flash, ne pas se méprendre sur le format) de ses revues. Pour permettre de de les consulter en ligne, les ELF utilisent l’application FlashPageFlip (FPF).

Je viens de regarder et tester. La comparaison avec Lamyline, qui dispose lui aussi de versions Flash, non pour ses revues (de vrais PDF, là), mais pour ses ouvrages, est intéressante. Rapide premier bilan :

Points positifs :

  • la revue est en un seul morceau, ce qui, pour les revues EFL — mais pas forcément pour tous les éditeurs —, est un plus. Certains gros clients devraient avoir un peu [2] moins de circulation de revues. Chez Lamyline, les revues (en vrai PDF) sont également en un seul morceau [3]
  • cette version Flash est rapide/légère à charger. Plus légère que du PDF, très probablement. Idem Lamyline > Lire > Ouvrages
  • on peut grossir le texte
  • la version pour impression est légère elle aussi. Idem chez Lamyline
  • la version pour impression est lisible à l’écran
  • elle est rapide à imprimer. Idem Lamyline
  • on peut imprimer page par page. Idem Lamyline.

A améliorer de mon point de vue :

  • le bouton "grossir" n’est pas évident à trouver. Pourrait on interchanger en dotant la fonction grossissement de l’icône loupe et en redonnant le bouton "1:1" à la fonction "cadrer" ? Ca serait à mon avis plus facile à comprendre. Chez Lamyline, la fonctionnalité existe aussi, mais le bouton s’appelle "Zoom" et comporte un "-" et un "+" : c’est plus compréhensible, donc plus facile à utiliser/ergonomique. [4]
  • or la définition dans l’appli de lecture en ligne est limite lisible. Idem Lamyline
  • l’impression papier est limite lisible/manque de définition. Idem Lamyline. A mon avis, c’est *le* gros problème. Les EFL envisagent de produire la version pour impression en PDF
  • l’icône PDF peut induire en erreur sur la façon de gérer le document [5]. Ce problème n’existe pas chez Lamyline, où l’icône est celle d’un fichier lambda, non d’un PDF.

En conclusion, c’est bonne initiative et une réponse à une demande des documentalistes (et à travers nous, nos utilisateurs) du groupe de travail Juriformation [6] depuis cinq bonnes années. Et l’implémentation par les EFL du format Flash me semble au final un peu plus pratique que celle de Lamyline.

Sinon, il se pourrait que le format Flash ait été choisi pour éviter la dissémination "sauvage". Ce choix ne pose pas trop problème tant que la version reste fonctionnelle. Il faudrait donc améliorer si possible la lisibilité de cette version Flash.

Si vous avez des remarques à faire sur ces premières impressions, je suis preneur : les commentaires sont ouverts infra.

Emmanuel Barthe
documentaliste juridique, testeur impénitent des ;-) bases de données et applications en ligne juridiques

Le BRDA en ligne sur Navis :

Le Lamy social en ligne sur Lamyline :

Notes de bas de page

[1Comme l’appellent les anciens.

[2Un peu et non beaucoup à cause des aficionados du papier mais aussi pour les raisons mentionnées plus loin, et d’abord la faible définition de la version imprimée.

[3Pas les ouvrages évidemment, cela n’aurait guère de sens.

[4Chez Lamyline, le grossissement peut aussi se faire avec la molette de la souris, mais ce n’est pas facile à deviner pour le juriste lambda, même si c’est la procédure standard sous Flash.

[5L’emploi d’une icône PDF fait penser à l’utilisateur que le document sera du PDF. Or, sous Acrobat, on a diverses fonctionnalités activables par divers boutons : ce sont certaines de ces habitudes que l’utilisateur ne va pas retrouver. Tout particulièrement le bouton "+ -" pour grossir le document, et comme personne ou presque en juridique n’a l’habitude de manipuler du Flash ... Pour les flèches page suivante/page précédente, pas de problème, en revanche, puisque celles de FlashPageFlip sont très proches de celles d’Acrobat.

[6Juriformation est un groupe de travail évaluant les bases de de données et plateformes juridiques, au sein de l’association Juriconnexion. L’auteur de ce billet est un des fondateurs de Juriformation.

Répondre à cet article