"Les mystères de l’informatique" sur LexisNexis-Jurisclasseur

Quand les analystes Juris-Data utilisent le résumé comme zone de notes

Mardi 5 juin 2007, par Emmanuel Barthe // L’édition juridique

Vu sur la plateforme en ligne LexisNexis-Jurisclasseur : un analyste Juris-Data, en 2002, n’arrivant pas à mettre dans l’ordre voulu les paragraphes de l’abstract qu’il est train de rédiger [1], laisse dans le champ Résumé une note pour le correcteur :

« N.B. : Pour le correcteur : l’ordre de présentation des abstracts ne veut pas se remettre dans l’ordre alphabétique (il se remet dans le désordre dès que je reviens à la fenêtre de références). Les mystères de l’informatique ! »

La preuve :

Un autre message de ce genre [2] montre le travail d’indexation matière à l’oeuvre — un des points forts de la base Juris-Data, aujourd’hui définitivement intégrée et indissolublement liée à la plateforme globale LN-JCl :

« N.B. : Pour le correcteur. J’ai essayé de rattacher par un 3C la décision au bail commercial, mais j’avoue qu’elle serait plus à sa place dans la matière procédure collective. J’espère en tout cas que j’ai utilisé les bonnes structures dans la procédure collective, structures dans lesquelles je me perds un peu. A noter : dans le 3A, une petite défaillance dans la structure : le (oui) sur le champ d’application de l’art. 40 se trouve enfermé entre deux virgules sans que l’on puisse corriger. »

Re-la preuve :

Notes de bas de page

[1Sur l’arrêt Cour d’appel de Nancy 3e chambre civile 7 octobre 2002 n° Juris-Data 2002-216423.

[2Sur Cour d’appel de Paris 16e chambre section B 18 janvier 2002 n° Juris-Data 2002-170273.

Répondre à cet article