Il a créé le compte Twitter de sa juridiction

La communication des juridictions : interview du Premier président de la cour d’appel de Douai

Bruno Cathala : « Il semblerait que le ministère de la justice mène une réflexion sur le format des sites internet des cours et des tribunaux. »

Vendredi 14 novembre 2014, par Emmanuel Barthe // Portails juridiques officiels - Diffusion des données juridiques publiques

Une interview par Caroline Fleuriot pour Dalloz Actualité signale que le Premier président de la cour d’appel de Douai tweete (depuis le 25 septembre 2014) :

« Dans la foulée de sa prise de fonction à la cour d’appel de Douai, fin septembre 2014, le juge Bruno Cathala a lancé le compte Twitter officiel de la première présidence (de la CA Douai). Une initiative unique en France, semble-t-il.

Selon Bruno Cathala, communiquer est l’une des responsabilités des juges. La rédaction : Pourquoi avoir ouvert ce compte twitter de la première présidence de la cour d’appel de Douai ? Bruno Cathala : La raison principale est la nécessité pour l’institution judiciaire de communiquer sur ce qu’elle fait. Si nous ne le faisons pas, d’autres s’en chargeront. »

Avis personnel : pas faux ... En même temps, devoir de réserve etc. Pour l’instant, le compte Twitter de la Cour n’a pas (pas encore ?) signalé un de ses arrêts. Mais quelques uns de la Cour de cassation. Et le compte Twitter du procureur de Douai, qui tweete depuis le 10 octobre.

J’ai donc une préférence pour les newsletters des tribunaux administratifs et cours administratives d’appel.

Au passage, dans cette interview, on ré-apprend que les tribunaux et cours de l’ordre judiciaire n’ont toujours pas de sites web à eux. Mais :

« Il semblerait que le ministère de la justice mène une réflexion sur le format des sites internet des cours et des tribunaux. Le site internet, c’est la base de la communication. En l’absence d’un tel site, nous avons commencé par Twitter. »

Et :

« Quand la cour d’appel aura son site internet, nous posterons aussi sur twitter des liens vers certaines de nos décisions. »

Très instructive interview donc. Merci Dalloz Actu !

Répondre à cet article