La BNF rétablit un équilibre entre Microsoft et Google

... et sans exclusivité ni longue durée

Dimanche 10 octobre 2010, par Emmanuel Barthe // Logiciels, Internet, moteurs de recherche

La BNF préfère Microsoft à Google, Le Figaro.fr 7 octobre 2010

« Le géant informatique américain va indexer sur son moteur de recherche Bing les oeuvres de la bibliothèque en ligne Gallica. Quelque 1,2 million de documents seront accessibles dès l’an prochain. [...]

Anticipant d’éventuelles remarques, Bruno Racine a tenu à rassurer : « Notre accord, conclu pour une durée d’un an reconductible, n’a aucune dimension financière, c’est-à-dire que ni Microsoft, ni nous-mêmes, ne versons quoi que ce soit ». De même, ce contrat concerne seulement l’indexation du contenu de Gallica, et « en aucun cas la numérisation des œuvres de la BNF » , a-t-il insisté. L’accord signé jeudi n’a d’ailleurs rien d’exclusif [1], ce qui laisse la porte entrouverte à d’autres partenariats ... [...]

Google proposait de numériser gratuitement une partie du patrimoine de la BNF en échange d’un accord exclusif de plusieurs années sur l’indexation de ses œuvres numérisées.

La révélation en août 2009, par La Tribune, de ces négociations avait fait capoter le projet. »

Plus de détails sur le site du Figaro. Voir aussi le commentaire sur SILex.

Pas plus mal de mon point de vue. Mieux vaut chercher un équilibre entre les géants qu’en privilégier un seul. Faute de grives ...

En tout cas, les choses ont bien changé depuis la déclaration favorable à GG de Bruno Racine, directeur de la BNF, aux Echos le 9 février 2010 [2].

Pendant ce temps, comme le fait remarquer mon collègue Calimaq de SILex, on n’entend plus parler de l’accord Google Books et la décision du juge américain d’homologuer ou non le "settlement" semble remise aux calendes grecques. GG semble même victime du "coup du reprint" par un éditeur américain très malin.

Notes de bas de page

[1Je souligne. Mon collègue bibliothécaire blogueur de SILex a d’ailleurs remarqué lui aussi cet aspect.

Répondre à cet article

1 Message

  • La BNF préfère Microsoft à Google ... 11 octobre 2010 15:34, par Rémy

    Attention au titre, a mon sens, la BNF ne "préfère" pas Google à Microsoft, c’est un accord sur l’indexation, quand on tape site:gallica.bnf.fr sur google on arrive à plus de 800 000 documents, sur bing 12200. l’accord vise à rétablir la visibilité de la BNF, qui ne manquera de faire d’autres accords si c’était nécessaire avec google ou d’autres moteurs...
    Le véritable titre aurait dû être : la BNF rétablit un équilibre entre Google et Bing au niveau de son référencement...

    repondre message