Une initiative des chercheurs de la Faculté de droit de l’Université du Luxembourg

LERIS, base de données bibliographiques du droit luxembourgeois

Un Doctrinal luxembourgeois gratuit

Samedi 17 janvier 2015, par Emmanuel Barthe // Ressources en droit des affaires

L’unité de recherche en droit de la Faculté de droit, d’économie et de finance (FDEF) de l’Université du Luxembourg a mis en ligne le 17 décembre 2014 la base LERIS (Lëtzeburger Rechts Informations System).

Cette base est bien faite et du fait de son accès gratuit, on peut formuler l’hypothèse qu’elle participe d’une politique d’illustration, de défense et de diffusion du droit luxembourgeois, ici à travers sa doctrine.

Contenu de la base LERIS

Il s’agit d’une base de données bibliographiques de doctrine juridique luxembourgeoise. Des références donc (près de 6600 notices à ce jour), pas du texte intégral. LERIS s’apparente donc à un Doctrinal luxembourgeois gratuit, mais en nettement plus petit et avec moins de liens vers le texte intégral.

La Faculté met gratuitement cet outil à la disposition du public, en permettant à tous de pouvoir rechercher des références du droit luxembourgeois publiées au Grand-Duché ou à l’étranger (on trouve ainsi des références d’articles publiés au Bulletin Joly Bourse par exemple), ainsi que des documents d’information utiles tant au praticiens qu’aux chercheurs, espérant contribuer ainsi à une meilleure visibilité et donc connaissance du droit luxembourgeois par le public le plus large. Il s’agit d’une base de données bibliographique à la fois actuelle et nourrie de sources anciennes.

On notera la proportion importante des articles en langue anglaise.

Les champs (catégories d’informations) disponibles :

  • Titre
  • Auteurs
  • Mots clés
  • Discipline
  • Références
  • Date
  • Pays
  • Nb pages
  • Nature
  • Liens (peu fréquent, ce champ mène vers un éventuel texte intégral en ligne en accès réservé).

Historique et auteurs de la base

Le projet a été développé en 1996 par le professeur André Prüm au sein du Laboratoire de droit économique, rattaché à l’époque au Centre de Recherche Public Gabriel Lippmann avant d’être repris par l’Université du Luxembourg.

La base est aujourd’hui tenue à jour par les chercheurs de la Faculté de droit, d’économie et de finance de l’Université du Luxembourg, sous la coordination de l’enseignant en droit Christian Deprez et bénéficie des développements informatiques de Thierry Colin (service informatique de l’Université).

Fonctionnalités

Le site, et notamment son moteur de recherche, est remarquable de par ses fonctionnalités, très complètes :

  • interrogation par Mots-clés, Titre, Auteur, Publication (titre de la revue ou de l’ouvrage)
  • opérateurs ET et OU entre les trois zones Mots-clés. Donc possibilité de chercher avec jusqu’à trois mots-clés
  • autocomplétion dans le champ Mots-clés (suggestion d’expressions à partir du mot tapé)
  • affichage de la liste de résultats par pages de 100 résultats. Ce qui évite de cliquer sur page suivante, page suivante ...
  • possibilité de trier la liste de résultats par Titre, Auteur, Références ou Date
  • la notice consultée s’ouvre dans un onglet à part, ce qui permet de ne pas perdre de vue ses résultats de recherche. Très pratique, très bien vu
  • le champ Mots-clés est le plus souvent bien rempli, avec au minimum 3 expressions clés et souvent 4 à 5, parfois plus
  • les notices bibliographiques sont consultables et exportables sous différents formats : CSV, XLS (Excel) et TXT (texte brut). J’ai testé ces trois formats d’export : ils fonctionnent impeccablement.

Suggestions d’amélioration/développement

Suggestions [1] :

  • mettre près de "Leris - Doctrine" un lien hypertexte de retour à la page de présentation de la base
  • offrir la possibilité de cocher (pour exporter) toutes les cases des résultats à la fois. On peut toujours décocher certaines cases si les références en question ne sont pas pertinentes. L’idée est de gagner du temps et de ne pas manquer de télécharger certaines références en ratant leur case (quand on en a plus de 10-20 à cocher et qu’elles sont petites, ça arrive)
  • rendre les noms d’auteur et les expressions/mots-clés cliquables, afin de lancer facilement une recherche quand on est dans les résultats et sur une notice
  • accélérer un peu le tri
  • remplir systématiquement le champ Mots-clés. Il est hélas parfois non rempli et le titre ne peut pas complètement suppléer au manque de mots-clés matière
  • proposer une aide, expliquant très simplement comment interroger la base et le fonctionnement des opérateurs booléens.

J’ai vu deux bugs — peu gênant pour le premier :

1. Souvent, la liste des résultats ne s’affiche pas immédiatement, il faut cliquer sur 1., 2. ou 3. (les pages de résultats) ou sur Previous.

2. La recherche par mot du titre "bugue" sur certains mots tapés. Exemple : si on tape Financing ou new, pas de problème. On obtient une liste de références contenant le mot. En revanche, en tapant Les fonds dans le champ Titre, on obtient le message d’erreur suivant :

JPEG - 127.5 ko

Pourtant, il existe au minimum cinq notices comportant la chaîne de caractères Les fonds dans la base :

Et, bizarrement, la requête Titre=Les fonds d’investissement fonctionne, elle.

Une version ouvrage imprimé : "Bibliographie juridique luxembourgeoise"

Une troisième édition de l’ouvrage « Bibliographie juridique luxembourgeoise (1996-2013) » est en chantier et sera publiée par les éditions Larcier en 2015. L’utilisateur pourra ainsi accéder également au format papier à l’intégralité des références doctrinales des deux dernières décennies. Les références y seront classées par thème et bénéficieront d’un riche index analytique.

Concurrents

Au Luxembourg, un seul produit (moins avancé) du même genre existait auparavant : JurisINDEX (éditeur JurisEDIT). Cette revue des sommaires de la presse juridique utilisée par les professionnels du doit luxembourgeois se présente sous la forme d’un fichier Word de près de 400 pages aisément consultable à partir de l’option "rechercher" Elle reprend les tables des matières de périodiques.

Sinon, bien sûr, existent les bases de données en texte intégral produites par Legitech. Mais ce n’est pas le même type de produit.

Notes de bas de page

[1On ne peut pas tout faire, tout développement a un coût, je le sais : ce sont juste des suggestions.

Répondre à cet article