Juricaf, un modèle de base de jurisprudence

G. Adréani soulève le capot d’une base de données inédite

Samedi 2 novembre 2013, par Emmanuel Barthe // Portails juridiques officiels - Diffusion des données juridiques publiques

Voici un article pour les éditeurs publics comme privés de bases de données juridiques en ligne :

Retour d’expérience sur Juricaf, la base de données de jurisprudence francophone / Guillaume Adréani, Revue générale du droit, 2013, n° 4811

Un article à lire et relire, car il en contient, des idées et des trucs pratiques à glaner et réutiliser. Les documentalistes aussi gagnent à le lire, car Juricaf me semble être une sorte de modèle de ce qu’il est possible de faire : un état de l’art. Incidemment, Juricaf a été lauréat en 2012 du prix I-Expo catégorie open data et du site Internet de l’année 2012 de l’International association of Law Librairies (IALL).

Guillaume Adréani [1], créateur et webmestre jusqu’à il y a peu de Juricaf [2], explique les bases techniques et les briques logicielles utilisées pour réaliser cette base de jurisprudence des cours suprêmes francophones (y compris la France).

Par exemple, on trouve décrits dans cet article :

Juricaf, c’est aussi :

  • le partage posible des arrêts sur les réseaux sociaux les plus courants et les outils de partage de signets comme Delicious
  • l’affichage des articles libres de doctrine commentant la décision de justice
  • une appli iPhone.

Notes de bas de page

[1Le blog de Guillaume Adréani : Données juridiques contient d’autres retours d’expérience instructifs, par exemple sur l’utilisation du logiciel libre de gestion de références bibliographiques Zotero pour Legifrance ou les entrepôts OAI-PMH en sciences juridiques.

[2Depuis peu, il est responsable du centre de documentation du Défenseur des droits.

[3L’utilisation de CouchDb et du moteur de recherche Solr a selon l’auteur pour avantages une maintenance quasi-nulle et une absence de dysfonctionnement majeur et de pertes de performances.

Répondre à cet article

4 Messages