Un numéro de la lettre Sociétés de l’Information

Internet et le livre : amis ou ennemis ?

Le thème du moment ...

Mercredi 29 septembre 2010, par Emmanuel Barthe // La documentation juridique

On parle beaucoup du livre numérique en ce moment, à la faveur notamment des deux propositions de loi sur le prix du livre numérique et la TVA dessus [1].

C’est donc le moment de lire le dernier numéro de la petite revue/lettre gratuite (sur abonnement par e-mail) Sociétés de l’Information [2], une publication de l’ISOC France : Internet et le livre : amis ou ennemis ?

Au sommaire :

Analyse : La librairie à l’épreuve du Net

La guerre des prix se confond avec la bataille des projets de loi visant à réglementer un univers où éditeurs et distributeurs recomposent leur territoire. Des contours plus flous où des opérateurs de téléphonie concurrencent des hypermarchés, qui menacent les libraires.

Face à face : La petite boutique de papier

Face au numérique, les libraires réagissent. Jean-Noël Orengo, chargé de mission pour le numérique et la communication au Syndicat de la Librairie Française et Charles Kermarec fondateur de la librairie Dialogues à Brest identifient des sorties de crise fondées sur la créativité.

Focus : Mon livre à la chaine

Avec le numérique c’est toute la chaine du livre qui est bouleversée. Nouveaux entrants, nouveaux métiers, nouvelles médiations. Le livre numérique s’installe sur des plateformes diverses, où choix technologiques côtoient modèles économiques.

Techno : Relevez votre tablette

Les modes de lecture changent, tout autant que les objets qui reçoivent les ouvrages numérisés. Difficile de faire son choix devant tant d’innovations concurrentes. Benchmark des technologies émergentes et installées.

Vagabondages : Le livre, objet de désir

Le livre est encore un objet qui fait rêver petits et grands. Avec le numérique se pose la question du goût et de l’envie de lire, mais aussi du comment. Signe des temps, la lecture deviendra-t-elle moins passive ?

Panorama : Le livre dans tous ses états

Les sites de références – spécialisés ou grand public – se sont multipliés. Les institutions, les libraires en ligne, les blogs de réflexion : le choix s’étend.

Notes de bas de page

[2Les archives de la lettre SI, en accès libre elles aussi, sont là.

Répondre à cet article