In memoriam : les Kiosques du Sénat et de l’Assemblée nationale

Ou la recherche de travaux parlementaires à la mode d’antan

Lundi 22 janvier 2018, par Emmanuel Barthe // Portails juridiques officiels - Diffusion des données juridiques publiques

Le site web du Sénat est plus clair et son moteur de recherche interne [1] bien plus efficace que celui de l’Assemblée nationale. Cette supériorité documentaire du Sénat sur l’AN ne date pas d’aujourd’hui. Déjà, dans les années 80 et 90, on le sentait au travers des deux "kiosques" ou "espaces librairies".

La Boutique de l’Assemblée

La Boutique (ex-Kiosque) de l’Assemblée nationale était essentiellement une librairie et un magasin de souvenirs.

On y était souvent mal renseigné, parfois pas du tout. En réalité, c’était un endroit à éviter pour le juriste et le documentaliste.

Elle est devenu un pur magasin de souvenirs.

L’Espace Librairie du Sénat

L’Espace Librairie (ex-Kiosque) du Sénat : ce véritable centre d’information et de documentation vendait les documents du Sénat et surtout permettait la consultation sur place sur microfiches des travaux préparatoires des principaux textes en discussion ou récents et des documents parlementaires, débats et questions depuis 1946 pour le Sénat et 1881 pour l’AN.

Pour les lois et projets de textes récents, le Kiosque offrait notamment des dossiers par texte, avec tous les travaux regroupés dedans : c’était très pratique. Le "sous-titre" officiel de l’Espace Librairie du Sénat était d’ailleurs bien "Centre d’information et de documentation".

De surcroît, l’endroit était très agréable et tranquille, tout près du parc du Luxembourg, et les employés du Sénat qui le tenaient étaient serviables et efficaces.

Il a fermé en octobre 2012, après que lui-même se soit vidé des documents parlementaires et pendant une brève période transformé en boutique de souvenirs, mais bien des années après que la Boutique de l’Assemblée ait banni tout document parlementaire de ses lieux. Le site Librairie en ligne du Sénat qui a succédé à l’Espace Librairie vend les documents papiers du Sénat mais il ne remonte qu’à 2004. A part si vous voulez éviter d’imprimer un document très volumineux, il ne sert donc pas à grand’ chose.

Les centres d’information européens (dont Sources d’Europe à la Défense) ont eux aussi fermé à partir de 2004 sous l’effet de la diffusion des documents sur Internet.

Emmanuel Barthe
documentaliste juridique

Notes de bas de page

[1Ce moteur a un nom sympathique : Basile. Regardez dans l’adresse web de la liste des résultats. Elle s’écrit ainsi : http://www.senat.fr/basile/rechercheGlobale.do...

Répondre à cet article