Google Squared : test rapide

Peu concluant et peu intéressant en droit a priori

Jeudi 17 septembre 2009, par Emmanuel Barthe // Logiciels, Internet, moteurs de recherche

Je viens de tester Google Squared avec les requêtes "law" (cf image infra, une requête pourtant facile) et "american law", après avoir lu il y a quelques mois un article des Echos sur les nouveautés préparées dans les GG labs. L’article indiquait :

« [Google Squared] vise à rendre exploitable la myriade de données dispersées sur le Web en l’organisant sous forme de tableau. Par exemple, une recherche sur « petits chiens » affiche une liste de noms de races, images à l’appui, avec des indications correspondantes comme la taille des animaux. »

La tentative de classement est extrêmement maladroite dans notre domaine :

  • pas d’exhaustivité des matières du droit américain. Oubli notamment du secteur du droit des affaires, sur-représentation du droit "populaire" (environnemental law)
  • on y retrouve la philosophie habituelle de la plupart des bases de données : tout est à plat, ça donne l’impression que tout se vaut, on mélange les sites web (les sources donc), et les matières, pas de hiérarchie matière ni de valeur.

En fait, il faut *indiquer* à Google des exemples de terme représentatif du domaine — donc faire le boulot à la place de la firme de Moutain View ... — pour obtenir de meilleurs résultats. Voici par exemple ce que j’ai obtenu en décrivant "droit français" avec 5 matières (procédure civile, droit des affaires, etc.).

Wikipedia est massivement utilisé par GG Squared.

Certes, GG Squared est une version expérimentale. Mais bon, je ne vois pas trop sa pertinence ni ce qu’on peut en faire en droit. Enfin ... si des lecteurs ont des idées, merci d’avance pour leurs commentaires.

Emmanuel Barthe
documentaliste

Répondre à cet article