GlobaLex ou les guides du droit global

Jeudi 5 juillet 2007, par Emmanuel Barthe // La documentation juridique

Deux articles sur Globalex, le site hégergeant probablement parmi les meilleurs guides de recherche sur les droits étrangers, le droit comparé et le droit international [1] :

Au 2 juillet 2007, GlobaLex couvrait 83 pays différents, sans compter des juridictions régionales telles l’UE, le Mercosur, NAFTA, l’APEC et l’ASEAN.

GlobaLex est dirigé par Mirela Roznovschi, écrivain, journaliste et critique littéraire roumaine venue aux Etats-Unis en 1991 et qui y a appris et maîtrisé à la perfection la documentation juridique et les nouvelles technologies. Elle fut un précurseur dans le domaine de la documentation juridique internationale informatisée, notamment les ressources en ligne, publiant en 2001 un ouvrage devenu un de mes livres de chevet : Toward a cyberlegal culture [2], éditant l’excellent annuaire Guide to Foreign and International Legal Databases ainsi que la section Droit comparé et droits étrangers de LLRX, aujourd’hui recentré sur le seul droit américain.

GlobaLex est en fait la partie émergée d’un iceberg : celui de la globalisation des programmes des facultés de droit américaines. Ainsi, GlobaLex dépend d’un programme de formation universitaire en droit international, droit comparé et droits étrangers de la faculté de droit de New York, le Hauser Global Law School Program. Un exemple de l’intérêt et de la qualité du programme : le "panel" Giscard d’Estaing-Kissinger du 26 février 2007.

Emmanuel Barthe
documentaliste juridique

Notes de bas de page

[1Uniquement en anglais. Oui, je sais, j’y ai publié. Je ne suis donc pas parfaitement objectif. Mais je persiste et signe.

[2Transnational Publishers, 1ère éd. 2001, 2nde éd. 2002.

Répondre à cet article