Actualités et ouvrages imprimables mais pas téléchargeables

Dalloz sort une plateforme en ligne pour les étudiants

Avec 300 traités au format Flash

Vendredi 28 août 2009, par Emmanuel Barthe // L’édition juridique

Livres Hebdo signale dans son numéro de ce vendredi 28 août 2009 le lancement prochain par l’éditeur juridique Dalloz de sa plateforme en ligne destinée aux étudiants, dénommée ... Dalloz étudiant dalloz-etudiant.fr

Les étudiants sont un de ses principaux publics et ils apprécient le en ligne, et on peut chercher des paragraphes plus longs/difficiles à trouver autrement. Abonnement mensuel à 20 euros ou, chez les libraires carte prépayée de 60 euros pour 4 mois. Cette offre est distinte du Pack Etudiant dalloz.fr.

La plateforme comprendra de l’actualité et des ouvrages issus de dalloz.fr, y compris des Répertoires. La grande nouveauté à mes yeux sera la base de 300 traités (au format Flash me semble t’il [1]). Comprenant tous les ouvrages des collections Précis et Hypercours, elle sera cherchable, annotable [2], imprimable (selon un quota) mais pas téléchargeable [3].

Initiative intéressante et à suivre. Les BU seront certainement très intéressées. Et les professionnels aimeraient bien accéder à la base de traités. Personnellement, le fait de ne pas pouvoir sélectionner les traités me gêne. Tous les ouvrages ne se valent pas, d’une part, et d’autre part, le prix risque de s’en ressentir — enfin, on verra. Mais j’aimerais bien de vrais e-books.

[mise à jour octobre 2009 : cette base de traités est maintenant accessible séparément sous le nom Dalloz Bibliothèque numérique.]

Emmanuel Barthe
documentaliste juridique

Notes de bas de page

[1A priori, je préfèrerais — et mes utilisateurs aussi — le PDF. Plus lisible à l’écran comme à l’impression d’après mes tests sur d’autres plateformes. Mais peut-être cette fois cet écueil a t’il été dépassé.

[2Je ne crois pas trop au succès de ce genre de fonctionnalité, ça n’a jamais pris chez les professionnels en tout cas : ses notes, on les garde chez soi, sur *son* PC, dans *ses* documents.

[3Clairement, c’est destiné à éviter le téléchargement illégal et les échanges de fichiers. Raison valable, mais ce sera moins pratique à utiliser. A mon avis, la plateforme devra être rapide et très ergonomique pour compenser.

Répondre à cet article