Chercher du droit avec Google : un guide rapide et facile ... avec maître Yoda

10 règles à connaître pour les apprentis Jedi de la recherche juridique

Samedi 17 février 2018, par Emmanuel Barthe // Logiciels, Internet, moteurs de recherche

— Aujourd’hui nous recevons Maître Eolas ... Pardon , c’est Maître Mô ... Ah non finalement ce sera Maître Yoda pour nous apprendre à maîtriser la force de Google ;-) dans les recherches juridiques.
Maître Yoda, c’est à vous.

— Merci, jeune padawan.
La règle zéro, d’abord tu maîtriseras.

0. A tes mots-clés, au moins 30 secondes, tu réfléchiras

Comment c’est écrit dans les documents que tu cherches, tu essaieras de deviner. Le vocabulaire de ce que tu veux trouver, tu imiteras.

Exemple : si des commentaires rédigés par des juristes tu cherches, tu taperas : formation contrat de travail à durée déterminée. Et non pas : comment conclure un CDD.

Exemple : si juste une synthèse pratique des règles du contrat de travail à durée déterminée (CDD) pour Monsieur ou Madame Tout le monde tu cherches, simplement tu taperas : CDD.


1. Pour mot-clé, l’expression juridique à la fois la plus pertinente et la plus "tarte à la crème" (la plus classique) tu emploieras

Exemple : responsabilité du dirigeant.
Pas : responsabilité PDG (plus précis mais pas assez "tarte à la crème" en droit français). Bien sûr, si la responsabilité du président de SAS tu cherches, responsabilité du président de SAS tu taperas.

Exemple : modification de la situation juridique de l’employeur.
Pas : changement d’employeur. Sauf si un particulier tu es et que des documents parlant ton langage tu veux.

Exemple : si tu cherches si un dirigeant peut se faire accompagner au comité d’entreprise par trois collaborateurs et non deux comme écrit dans le Code du travail, tu écriras : comité d’entreprise employeur trois collaborateurs. Et non : deux collaborateurs. Car c’est l’expression dominante sur le Web dans ce contexte (du fait que l’essentiel des documents se contentent de répéter le Code du travail) et les résultats de Google cela influence [1].

2. Plus de trois mots-clés tu taperas

Si une question précise tu as, en entier tape la. Les résultats eux aussi plus précis seront.

3. Par les suggestions de Google, influencer tu ne te laisseras pas

Dans une recherche basique, aux particuliers, les expressions suggérées par Google utiles peuvent être. Aux juristes, pas vraiment.

4. Si des résultats à côté de la plaque Google te renvoie, le mode Mot à mot tu utiliseras

La majeure partie des "interprétations" des questions par Google Mot à mot désactive. Pour y accéder, sous la zone de saisie, à droite, sur Outils, puis Tous les résultats puis Mot à mot, cliquer il faut.

5. Le filetype:pdf presque toujours tu tenteras

A la fin de ta question filetype:pdf tu ajouteras. Histoire de voir si des articles de niveau universitaire et des rapports officiels ça ne ramène pas. Autrement dit : du contenu fiable et de qualité, pas le côté obscur de l’Internet.

6. Google Books tu consulteras

Très très précieux, ça, jeune apprenti. Même si les ouvrages ne sont pas disponibles en entier, sur une question précise les paragraphes visibles sont souvent suffisant.

7. Jusqu’à au moins le 30e résultat toujours tu iras

Voire le 100e résultat. Si, si !

Statistiquement, si tes mots-clés tu as bien choisis et si les filtres et opérateurs de Google tu as bien utilisés, les bons résultats ont 90% de chances de se situer dans les 10 premiers résultats. Mais 9% de se situer entre le 11e et le 30e. Et 1% entre le 30e et le 100e [2].

8. A interroger Google Scholar tu penseras

Surtout si le droit international public, le droit comparé, les libertés publiques, les droits de l’Homme ou le droit de l’Internet tu pratiques [3]

9. (pour les experts) Les opérateurs et les guillemets avec modération tu emploieras

Car la synonymie automatique de Google cela désactive.

Exemple : "modification de la situation juridique de l’employeur" OR "transfert du contrat de travail" OR 122-12 OR 1224-1 le coup vaut, car très efficacement sur les résultats cette formulation juridique influe.

Mais "émission de télévision" "responsabilité civile", bien moins intéressant est par rapport à émission de télévision responsabilité civile.

10. (pour les étudiants en droit et les particuliers) De Google seul rarement tu te contenteras

Un livre de base, une base de données, une plateforme de revues universitaires (Cairn, voire OpenEdition Journals, ex-Revues.org) ou un avocat tu consulteras. Moins cher qu’un 4/20 en contrôle continu ou qu’un procès perdu cela te coûtera.

— Mais Maître, vous avez triché. Vous avez donné 11 enseignements et non 10 !

— C’était pour voir si attentif tu étais !

Notes de bas de page

[1Sur ce sujet, notre article détaillé Utiliser Google pour des recherches juridiques tu liras.

[2Ce dernier cas, du vécu c’est. Et une recherche très importante derrière il y avait.

[3Droit de l’Internet j’ai bien dit, pas droit de l’informatique.

Répondre à cet article