Dans le débat papier c/ numérique

Ce qui reste à faire pour reproduire la facilité d’utilisation des livres papier

Une vidéo connue mais toujours utile à citer

Dimanche 13 janvier 2013, par Emmanuel Barthe // L’édition juridique

Jetez donc un coup d’oeil à cette vidéo — si vous ne la connaissez pas déjà : "Book". Il s’agit d’une révolution technologique :

  • pas de batterie : ne tombe pas à court d’énergie
  • pas de câbles
  • aucune connexion nécessaire
  • ne plante/crashe pas
  • possède deux outils de recherche : la table des matières et l’index
  • on peut repérer des pages avec un marque-page
  • respectueux de l’environnement car entièrement recyclable.

Plus sérieusement, à propos du livre papier et du débat papier c/ numérique, j’aligne pas mal d’arguments complémentaires — dans plusieurs billets sur ce blog :

Il faut ajouter :

La question est surtout : comment reproduire en numérique la facilité d’utilisation et la fiabilité des livres imprimés ? Là, c’est le sujet de long billet-ci : Petit guide de conception des plateformes et bases de données juridiques en ligne — Recommandations en matière de moteurs de recherche, ergonomie, conception graphique, mise en page et contrôle qualité à destination des SSII et éditeurs juridiques.

Et je ne résiste pas au plaisir de reproduire ce passage de cette interview de François Gèze, président-directeur général des éditions La Découverte :

« Aujourd’hui, la technique d’"impression numérique" permet de faire des tirages très réduits, voire à l’unité, dans des conditions économiques convenables. Cette évolution va permettre d’adapter l’offre papier à la demande et de rendre la plupart des livres disponibles ad aeternam. L’’impression à la demande’ est en effet une révolution plus importante que celle du livre électronique : en s’affranchissant des contraintes économiques des techniques d’impression traditionnelles (tirages en quantité et donc stocks à entreposer), elle va donner une capacité de survie sur la longue durée au livre imprimé, qui aurait été sinon menacé dans son existence même ... »

Emmanuel Barthe
bibliothécaire documentaliste

Notes de bas de page

Répondre à cet article