Après Grenoble ...

Blogs, sites web et autres ressources en ligne sur la délinquance en France

Histoire de raisonner, si possible, le problème

Mardi 10 août 2010, par Emmanuel Barthe // Ressources juridiques pour les particuliers et les TPE

Cette recherche de sites importants et sérieux à la fois sur la déliquance est venue de la lecture d’un article de Laurent Chabrun dans l’Express.fr du 10 août : Grenoble et la loi des dealers. Un point bien renseigné et équilibré. On y citait entre autres, deux sociologues connus. Ayant vécu quatre ans dans l’un des quartiers les plus "chauds" de Paris, j’ai eu envie de creuser. Voici :

Blog de Sebastian Roché
Sebastian Roché, sociologue-politologue, est directeur de recherches au CNRS, enseignant à l’IEP de Grenoble, au DESS métiers de la sécurité, Paris V-Sorbonne, au DESS de l’École Nationale Supérieure de la Police, de St Cyr au Mont d’Or (Lyon), membre du Haut Conseil à l’Intégration, du conseil d’administration de l’École Nationale Supérieure de la Police et du comité permanent des experts du Conseil national de la sécurité routière. Prix Littéraire de la Gendarmerie Nationale 1997 (catégorie Œuvres de réflexion). Prix Habert (essai) 2006 décerné par Le Figaro-Science Po. Décoré chevalier de l’ordre des Palmes Académiques en 2007 par le ministère de la Justice. Auteur de « Le Frisson de l’émeute : Violences urbaines et banlieues », Seuil 2006. Autres ouvrages.

Délinquance, justice et autres questions de société : site de Laurent Mucchielli, directeur de recherches au CNRS, sociologue et historien (et un peu juriste) de formation. Il travaille au Centre de recherches sociologiques sur le Droit et les Institutions Pénales (CESDIP), qu’il a dirigé de 2004 à 2009. Auteur de « La frénésie sécuritaire : Retour à l’ordre et nouveau contrôle social », La Découverte 2008. Autres ouvrages. Sa bibliographie complète.

Après voir trouvé les sites web respectifs des deux sociologues "vedettes", j’ai cherché plus loin par deux moteurs de recherches (GG et Bing, puisque désormais Yahoo reprend, hélas pour la diversité des résultats, deux de Bing). Les deux "CNRS" occupent bien le terrain Internet. Voici les maigres résultats :

Invitation à la sociologie du sport
Le site de Ludovic Lestrelin, maître de conférences à l’université de Caen Basse-Normandie. Voir ses billets sur le hooliganisme.

Blog de Philippe Poisson
Histoire de la Police , de la Gendarmerie, des Bagnes maritimes et coloniaux, des Prisons , des colonies correctionnelles, des maisons de correction, des Hôpitaux.

Cybercriminalité, sécurité et ordre public
Le blog de Jean-Paul Pinte, Docteur en Information Scientifique et Technique, Maître de conférences et Lieutenant-Colonel (C) de Gendarmerie.

En revanche, lire les articles disponibles et creuser les organigrammes des laboratoires universitaires des deux vedettes amènent des pépites :

Des chercheurs et les ouvrages et articles qu’ils ont publiés :

Bibliographie de Fabien Jobard, nouveau directeur du CESDIP. Ses articles favoris sur Mediapart. Co-dirige le séminaire franco-britannique ESCR-ANR consacré aux émeutes de 2005 et leurs précédents, dont le site offre une riche bibliographie.

Plusieurs articles trouvés sont sur le site du Challenge Liberty & Security : a Research Project Funded by the Sixth Framework Research Programme of DG Research (European Commission).

Fiche Wikipedia de Philippe Robert, le fondateur du CESDIP. Bibliographie.

Deux organismes publics qui ont publié beaucoup de rapports et études, dont certains sont disponibles sur leurs sites web :

Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ)

Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP)

Le portail Criminologie de Wikipedia. Regardez surtout la rubrique "Spécialistes de la criminologie".

Conclusion : si on se limite à chercher des sites perso ou des blogs, on ne trouve que les arbres qui cachent la forêt, autrement dit ceux qui occupent l’espace médiatique, dont le Web est partie intégrante et quotidienne maintenant. Une fois de plus, en matière de recherche documentaire, l’approche indirecte, par étapes, amène autant si ce n’est plus de documents pertinents que de taper simplement des mots-clés dans un moteur de recherche.

Emmanuel Barthe
documentaliste juridique, formateur à la recherche en ligne

Répondre à cet article