Blogs juridiques 2017 : les meilleurs annuaires de blogs juridiques français

Ou de l’utilité décroissante des listes de liens — mais pas toutes

Mercredi 22 mars 2017, par Emmanuel Barthe // Ressources pour les étudiants en droit

Récemment, on m’a demandé ce que vaut la liste de blogs d’avocats qui a la cote en ce moment, celle concoctée — un peu vite fait — par le site LegalPlace : Le Top des blogs d’avocats qui vont vous faire aimer le droit.

En un mot : pas mal, peut servir d’introduction aux blogs d’avocats.

Mais :

  • quelques choix contestables à mon avis et surtout ...
  • de nombreuses URL de ces blogs sont manquantes. Le lien envoie en fait souvent vers le compte Twitter ou LinkedIn de l’auteur et non vers le blog, il faut alors googler le titre du blog ou son auteur ou suivre les liens vers les billets tweetés
  • et des manques. Comme par exemple l’incontournable Kpratique

Si j’avais des recommandations à faire (déjà cités ici [1]), je citerais plutôt :

  • une sélection pas tout à fait à jour (sept. 2015) mais plus rigoureuse et plus complète (et non limitée aux avocats) est disponible : le classement des blogs en droit [2] de Teads Labs (ex-ebuzzing, ex-Wikio)
  • mis à jour en 2015 également et là aussi plus riche et plus rigoureux : l’annuaire de blogs juridiques de Juriconline d’Arnaud Dumourier
  • la meilleure liste de sites et blogs de juristes — notamment d’enseignants — est peut-être chez Eve Matringe (blog Jus et natura nihil operantur frustra). Elle appelle ça sa "confiture de liens" et elle date de 2016 [3].

Les annuaires de liens (dits aussi répertoires de sites) sont en perte de vitesse depuis longtemps. Même le survivant del.icio.us est mort de facto [4].

A mes yeux, sauf s’ils réussissent à être n° 1 sur des expressions clés dans Google (sans un travail de SEO acharné et continu, ça ne marche jamais longtemps), ils valent désormais uniquement comme support de formation. Dans ce cas, et s’ils sont bien faits (résumer l’avantage du site en une phrase ou deux), ils sont efficaces, car ils peuvent apprendre aux internautes novices et étudiants à distinguer très vite le bon grain de l’ivraie.

Quant aux blogs juridiques, pas mal ont survécu depuis la grande époque, à tel point que le terme "blog" a, dans le langage courant, remplacé l’expression "site personnel".

Pour autant, pour beaucoup de juristes, leur véritable blog au sens de de "lieu d’expression ou de communication personnelle et professionnelle", c’est leur compte Twitter, indéniablement. Il suffit de voir le peu de billets postés désormais par Me Eolas sur son blog Journal d’un avocat (deux ou trois en 2017) et inversement la fréquence de sa prose sur Twitter (155 000 tweets depuis juillet 2007, soit une moyenne de 41 par jour) pour s’en convaincre.

Emmanuel Barthe
bibliothécaire documentaliste juridique

Notes de bas de page

[2Le lien est fait vers la version archivée en décembre 2016 de la page, Teads Labs ayant supprimé cette page courant 2017.

[3E. Matringe ayant refondu son site, son blog à disparu. Ce lien pointe donc vers une version de cette page archivée en mars 2016 sur Archive.org (Internet Wayback Machine).

[4Créé à l’origine comme une réseau social de signets, Delicious fut acquis par Yahoo ! puis reconstruit par AVOS. Sous l’égide des fondateurs de YouTube Chad Hurley et Steve Chen, le site fut relancé en 2011 avec une nouvelle priorité : la curation et la découverte de sites. Il fut racheté par Science en 2014, and ensuite par DomainerSuite en 2015. DomainerSuite est un éditeur de logiciels de gestion de domaines internet et plus aucune partie du site n’est accessible sans s’inscrire. Ca dit assez à quel niveau est tombé Delicious : chez un gestionnaire de noms de domaines.

Répondre à cet article