Ressources pour les étudiants en droit

Dernier ajout : 29 juin.

Derniers articles

En gratuit, beaucoup de sujets, mais peu de corrigés

Annales d’examens en droit disponibles gratuitement sur le Web et chez les éditeurs

N’oubliez pas les ouvrages des éditeurs

Mardi 10 janvier 2017

Lire la suite »

Les étudiants en droit cherchent souvent les sujets d’examen des années précédentes (dites "annales"), de préférence accompagnés des corrigés.

La règle du payant pour avoir des corrigés ... et ses rares exceptions

- Pour avoir les corrigés — denrée rare en gratuit —, il faut choisir des ouvrages publiés par des éditeurs, essentiellement dans les collections suivantes :

L’autre avantage des annales payantes chez les éditeurs, c’est de commencer par une partie méthodologique, autrement dit de précieux conseils et recommandations pratiques pour analyser le sujet, y répondre, préparer son plan ou rédiger.

Evidemment, si votre bibliothèque universitaire (BU) a ces ouvrages en rayon, ce sera gratuit pour vous, étudiants en droit. Mais souvent, lors des révisions avant les examens, les annales sont toutes empruntées ... Il vous reste alors trois solutions :

  • acheter une édition d’occasion d’il y a un ou deux ans [2] (donc à prix cassé : elle ne doit pas dépasser 8 à 9 euros) en ligne [3] ou chez Gibert Jeune (place Saint-Michel à Paris)
  • acheter ou commander la dernière édition, neuve, aux mêmes endroits que ci-dessous, en ajoutant n’importe quelle librairie près de chez vous, Amazon ou Gibert Joseph [4]
  • ou utiliser les sites web gratuits ci-dessous.

Les deux seules exceptions que j’ai trouvées à la règle du payant pour avoir des corrigés, c’est la rubrique A vos copies ! sur Dalloz Etudiant et le site web de la prépa Centre de formation juridique (voir infra). Les corrigés y sont toutefois moins fouillés et non signés :

- Dalloz Etudiant : A vos Copies ! : des commentaires d’arrêts en droit civil, administratif et libertés publiques. En moyenne un par mois depuis 2012

- Centre de formation juridique (CFJ) [une prépa aux examens en droit] : Annales des facultés de droit
Très riche : de Licence 1 à L3, voire M1 ; entre 4 et 10 années de recul ; toutes les grandes facs de droit ; toutes les matières. Et surtout, avec corrigés. Sur inscription gratuite (il faut donner une adresse email et répondre à des questions sur sa scolarité).
Exemples :

Des annales gratuites sur le Web ... mais sans corrigés

Sinon, voici une liste de répertoires gratuits d’annales d’examens en droit disponibles sur le Web, mais sans corrigés.

- Nantes :

- Paris 2 :

- Poitiers [mise à jour, merci Rémy] :

  • Annales 2016 de la faculté de droit de Poitiers
    Toutes les années sont là : de la capacité en droit et du L1 à Master 2. Ils utilisent le site Calameo, ce qui suppose que Flash soit installé et fonctionne au sein du navigateur web. Ce qui n’est pas toujours le cas, notamment sous Firefox ...

- Strasbourg :

- Toulon :

- Toulouse :

- Versailles :

- Toutes facultés en vrac :

Pour compléter ou mettre à jour cette liste :

  • demandez aux bibliothécaires de votre BU (bibliothèque universitaire) ou tapez annales dans le catalogue en ligne de votre BU
  • tapez "annales OR corrigés OR sujets droit" dans Google ou "annales en droit" dans Bing ou les mêmes chaînes de caractère dans Startpage (ex-Ixquick). Attention : les annales trouvées peuvent ne pas être de la dernière session ou être des annales d’IEJ ou de CRFPA. Ne pas confondre non plus avec la revue en ligne Les Annales de droit
  • connectez vous à l’intranet (ENT) [5] de votre université et regardez s’il contient des annales.

J’ai oublié les annales de votre fac ? Ajoutez les dans les commentaires infra.

Emmanuel Barthe
bibliothécaire documentaliste juridique en bibliothèque universitaire


GAJA ? Non, CGA et BDA !

Les Chevaliers des Grands Arrêts : un nouveau blog de droit public

Ca ressemble au blog Droit administratif mais ce n’est pas Le blog Droit administratif ...

Jeudi 20 juin 2013

Lire la suite »

Les Chevaliers des Grands Arrêts (CGA) : le nom de ce blog évoque le recueil des Grands arrêts de la jurisprudence administratif (GAJA) [6], publié chez Dalloz) et traite bien uniquement de droit public et beaucoup de droit administratif, comme son remarquable et plus ancien [7] homologue Le blog Droit administratif (BDA).

On trouve chez les Chevaliers comme chez Le blog Droit administratif une revue bibliographique.

Comme le BDA l’était [8], ce blog est un site collectif animé par de très actifs étudiants en droit public : Benjamin Fargeaud, Nicolas Rousseau et Vincent Schnebel [9]. La différence est que les ex-étudiants en droit public fondateurs du BDA sont devenus de redoutables professionnels, tel Alexandre Ciaudo, maître de conférences en droit public et avocat chez DGK à Dijon après avoir publié sa thèse.

Les deux blogs annoncent les colloques dans le domaine.

Il est en revanche plus orienté aide aux étudiants et actualité que le BDA, qui lui est plus doctrine de fond.

Pour s’abonner aux nouveaux billets, le fil RSS des Chevaliers est ici ou bien vous laissez votre adresse e-mail dans la zone réservée sur la page d’accueil. Enfin, les CGA ont un compte Twitter.

Emmanuel Barthe
documentaliste juridique


Copier-coller n’est pas jouer

Le CERSA organise un séminaire sur le plagiat

Dimanche 7 novembre 2010

Lire la suite »

Le plagiat de la recherche

Le CERSA UMR CNRS 7106 organise un séminaire de recherches interdisciplinaires tendant à caractériser les éléments de définition du plagiat scientifique ou plagiat des travaux de recherche, à approfondir les moyens de le caractériser et enfin à construire les principes d’une réponse consensuelle qui pourrait y être donnée en fonction des priorités des acteurs.

Conscients de la gravité et de la recrudescence des plagiats dans le domaine de la recherche scientifique, frappés par la diversité — pour ne pas dire plus — des réponses actuelles, plusieurs chercheurs en sciences humaines, spécialisés et expérimentés qui ont déjà attiré l’attention sur cette question (Michelle Bergadaà - Internet : Fraude et déontologie selon les acteurs universitaires -, Hélène Maurel-Indart - Le Plagiat -, Jean-Noël Darde - Archéologie du copier-coller -, Geneviève Koubi - Droit Cri-Tic), animent activement ce séminaire.

Cinq séances de travail auront lieu, pour préparer à échéance d’octobre 2011 un colloque international sur le sujet, lequel sera suivi d’un ouvrage collectif. Des propositions concrètes pourraient en résulter.

Ce séminaire est ouvert à tous les chercheurs souhaitant s’y informer, y témoigner ou s’y consacrer.

La prochaine séance aura lieu :
le vendredi 12 novembre 2010, de 10 h à 13 h
au CERSA, 10, rue Thénard, 75005 Paris

Thème de la séance : La réponse des institutions académiques

Cette séance envisage, à partir d’expériences vécues et traitées par plusieurs des intervenants, la diversité actuelle de la réponse donnée par les institutions (universités françaises et étrangères, Grandes écoles, CNRS, Conseil national des universités) aux cas de plagiat avérés et non contestés. Son objectif est de faire l’état des lieux en matière de principes invoqués par les uns ou les autres, de rôle des procédures internes, d’organes impliqués, de publicité du plagiat et de la réponse donnée, de priorités et de hiérarchie des valeurs mises en œuvre.

Ordre du jour :

1) Introduction de la séance, par Gilles Guglielmi

2) Retours d’expérience

  • Frédéric Sudre (CNU section 02)
  • Françoise Havelange (FUNDP - Namur, Belgique)
  • Jean-Noël Darde (Paris-8)
  • Didier Truchet (Ecole doctorale Paris-2)
  • Marc-Olivier Baruch (Toronto)
  • Michèle Bergadaà (Genève)

3) Témoignages écrits et documents parvenus

4) Analyse des questions théoriques et définitions préalables en vue du colloque

NB E. Barthe : pour les aspects juridiques et les sanctions universitaires (exclusions, redoublement, doctorat annulé ...), voir aussi :

L’Ecole Centrale de Lille a justement développé et mis en ligne CopyTracker, une application gratuite de détection des plagiats, hélas indisponible car mis hors ligne. Il en existe d’autres, et aussi des payants.

Quant à l’université de Montréal, elle a décidé de prendre les choses en main et a créé un site destiné à la fois aux étudiants et aux enseignants, intitulé : Intégrité, fraude et plagiat [10].


1 | 2 | 3 | 4

Dernières brèves