Portails juridiques officiels - Diffusion des données juridiques publiques

Dernier ajout : 17 novembre.

Derniers articles

Ebooks gratuits : mes sites préférés

Samedi 1er octobre 2016

Lire la suite »

Un billet du blog Autour du Web sur les sites d’ebooks [1] m’a incité à publier ma propre liste. Très sélective. Voici.

Mes sites favoris

- La base Gallica de la Bibliothèque Nationale de France (BNF).
Gallica, c’est plus de 337 000 ouvrages, certes souvent anciens, mais ce sont aussi tous les classiques français du 16e au 19e siècle : Molière, La Fontaine, Victor Hugo, Balzac, Jules Verne ...
Plus d’informations sur Gallica dans le rapport d’activité 2015 de la BNF.
Seul (et gros) regret : quasiment pas de format ePub (3887 titres sur plus de 337 000 ...). Or ce format est vital, quasi-obligatoire pour lire sur tablette ou smartphone ...

- Le Projet Gutenberg : le plus ancien site web (et même le plus ancien projet, car il a commencé à numériser des livres avant l’existence d’Internet) contient plus de 36 000 livres électroniques gratuits. Son fondateur vient de décéder, le projet continue.
Tous leurs livres électroniques ont été précédemment publiés par des éditeurs classiques. Ils les ont numérisés avec l’aide de milliers de bénévoles.
Contenu très anglo-saxon, évidemment. Le français est ici.
Formats disponibles systématiquement pour chaque titre : ePub, Kindle, HTML et texte simple (.txt).

- Ebooks libres et gratuits
Il offre les auteurs classiques (Balzac etc.) mais aussi des contemporains.
Derrière le site, un groupe international francophone qui dispose d’une liste de discussion.
Ils ont aussi un flux RSS et un compte Twitter : @EbooksELG.
Exemple de titre disponible : Virginia Woolf : « Les Années ».
Les formats proposés sont variables selon les titres : ePub, HTML, Sony Reader, PDF, eReader, parfois même Word.

- LivresLib
Lui aussi offre les auteurs classiques (Balzac etc.) mais aussi des contemporains.
Mais interface plus agréable (couvertures, ergonomie et fonctionnalités du site) que le précédent.
Les formats proposés sont variables selon les titres : ePub, HTML, Sony Reader, PDF, eReader, parfois même Word. Aussi des ouvrages non romans (documentaires etc.).

- feedbooks > Domaine public
Les ouvrages sont des reprises d’ebooks numérisés par d’autres (et non un travail original, hélas), mais c’est une sélection d’excellents classiques : les Arsène Lupin, Chateaubriand, Sherlock Holmes, H.G. Wells, Jane Austen ... ! Et le site est sobre, clair, très agréable et facile à consulter.
Les formats : ePub, mais aussi Kindle et PDF pour tous les titres.

- Wikisource
On y trouve de tout : des articles, des pièces de théâtre — comme cette pièce méchante et drôle de Jules Renard —, de la poésie et bien sûr des romans : A la recherche du temps perdu de Proust (tombé dans le domaine public en 1987), Jules Verne, Flaubert ...
J’aime beaucoup la possibilité d’afficher le texte sur une seule page web (le lien précédent est un exemple avec Mme Bovary). Le chargement est quasi-instantané et cette présentation est très pratique pour les gros lecteurs qui lisent à toute vitesse — comme votre serviteur.
Les formats sont variables : HTML au moins, et en plus, selon les cas, PDF, Mobi, ePub. La catégorie Bon pour export de Wikisource regroupe les ouvrages entièrement saisis, relus et validés et donc disponibles en ePub.

Pour aller plus loin

Pour celles et ceux qui en voudraient (un peu) plus, consultez :

Emmanuel Barthe
documentaliste veilleur et grand lecteur


CEDH : State of Proceedings, un moteur pour connaître l’état de la procédure

Les informations ne sont disponibles que 2 mois après un évènement procédural

Lundi 12 septembre 2016

Lire la suite »

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) vient de mettre en place [2] un moteur de recherche appelé "SOP" (State of Proceedings : état de la procédure) permettant à toute personne de savoir à quel stade de la procédure se trouve une requête. Il est ainsi possible d’avoir des informations sur toute affaire attribuée à une formation judiciaire et qui n’est pas anonyme.

Les informations ne sont disponibles que 2 mois après un évènement procédural : autrement dit, la mise à jour est loin d’être immédiate, ce qui enlève pas mal de l’intérêt de cette base.

Disponible pour le moment en français, anglais, finnois, hongrois, italien, polonais et portugais, SOP sera prochainement accessible sur les pages « Requérants » dans les 36 langues officielles des Etats membres du Conseil de l’Europe.


Le BO des Armées est hors ligne depuis l’état d’urgence

Samedi 27 août 2016

Lire la suite »

Sur la liste Juriconnexion, François signale que le Bulletin officiel des armées dans sa version électronique (BOC), normalement accessible à l’adresse https://www.bo.sga.defense.gouv.fr/boreale_internet/ ne l’est plus : ce lien renvoie directement à la page d’accueil d’accueil du site web du ministère.

L’auteur du message formule l’hypothèse que « l’état d’urgence y est pour quelque chose (le bulletin avait déjà été rendu volontairement inaccessible en 2015 pour raison de sécurité) », mais cherche des informations à ce sujet.

Voici déjà une première réponse :

L’article 1er du décret du Premier ministre n° 2008-1281 du 8 décembre 2008 relatif aux conditions de publication des instructions et circulaires, codifié dans le Code des relations entre le public et l’administration (CRPA) à l’article R 312-8, oblige théoriquement les ministères à publier les circulaires sur circulaires.gouv.fr si celles-ci ont un effet sur les administrés :

Article R. 312-8 CRPA

Sans préjudice des autres formes de publication éventuellement applicables à ces actes, les circulaires et instructions adressées par les ministres aux services et établissements de l’Etat sont tenues à la disposition du public sur un site internet relevant du Premier ministre [circulaires.gouv.fr].
Une circulaire ou une instruction qui ne figure pas sur le site mentionné au précédent alinéa n’est pas applicable. Les services ne peuvent en aucun cas s’en prévaloir à l’égard des administrés.

En fait, l’article 6 de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public et diverses dispositions d’ordre administratif, social et fiscal (codifié à l’article L 311-5 du CRPA) prévoit une exception [3] :

Article L. 311-5 CRPA

Ne sont pas communicables :
[...]
2° Les autres documents administratifs dont la consultation ou la communication porterait atteinte :
[...]
b) Au secret de la défense nationale ;

On peut donc penser que le même article du CRPA permet de mettre hors ligne le BO des Armées.

Emmanuel Barthe

NB : pour la liste des bulletins officiels (BO) en ligne, voir :


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 72

Dernières brèves