Logiciels, Internet, moteurs de recherche

Dernier ajout : 15 mars.

Derniers articles

Google Books : la BNF confierait à Google la numérisation d’une partie de son fonds

Mercredi 26 août 2009

Lire la suite »

Selon la Tribune du 18 août 2008, la BNF confierait à Google la numérisation d’une partie de son fonds. Comme diraient les juristes, ce serait là un revirement de jurisprudence ...

L’argent, comme toujours, est le nerf de la guerre et la programme Gallica en manque cruellement, comme le rapportent tant la Tribune précitée que le Canard du 26 août : 6 millions d’euros par an contre un besoin de 75. Sans commentaire.

Jean, sur la liste Juriconnexion, cite la Croix :

« L’ancien président de la Bibliothèque nationale de France Jean-Noël Jeanneney juge "dérisoire" l’argument financier avancé pour justifier les discussions en cours avec le moteur de recherche américain Google pour la numérisation des fonds de la BNF. [...]
Dans un communiqué, le ministre a souligné le 19 août qu’"aucune option ne saurait être privilégiée en l’état actuel des réflexions en cours" et réaffirmé sa volonté "d’inscrire la numérisation du patrimoine culturel de l’Etat dans une stratégie globale". »

Le communiqué du Ministre de la Culture :

« Pleinement conscient de l’importance des crédits qui doivent être mobilisés pour poursuivre et amplifier cette politique culturelle, le Ministre rappelle qu’aucune option ne saurait être privilégiée en l’état actuel des réflexions en cours. »

A mon humble avis, vu que les crédits de Gallica ne sont pas à la hauteur depuis des années — et pas plus ceux d’Europeana — ces précisions ministérielles ne changeront pas grand’ chose. La Bibliothèque municipale de Lyon, une des plus importantes bibliothèques françaises de par son fonds ancien, a déjà choisi, elle.

Et pendant ce temps, pas grand’ chose en e-books du côté des éditeurs français. Quelques plateformes globales peu recherchées, c’est tout. Pas d’initiative à la Amazon/Kindle.

Emmanuel Barthe
documentaliste


Caffeine : testez un Google plus rapide et plus riche en résultats

Jeudi 20 août 2009

Lire la suite »

Google a signalé le 10 août avoir ouvert un site de test de la future version de son moteur de recherche, version nommée Caffeine :
http://www2.sandbox.google.com

Clairement, GG sent que Bing est après lui car Microsoft a enfin sorti un moteur aux résultats pertinents.

Les premières évaluations rapportées sur 01net me semblent à première vue et grosso modo correctes :

  • l’amélioration la plus visible est celle de la rapidité d’affichage des résultats — mais à mon avis GG était déjà très rapide, alors ....
  • selon certains, la pertinence est légèrement améliorée — perso, je dirais très, très légèrement ... La différence n’est franchement pas énorme. C’est du moins ce que montrent mes requêtes test "droit français" et "télévision abus de position dominante"
  • peut-être plus important et non relevé par 01net mais vu par Ben Parr et publié sur Mashable, l’index du nouveau GG a massivement augmenté en taille. Mais Bing le bat sur certaines requêtes ! Importance de ce critère d’évaluation : les moteurs sont très en retard en indexation par rapport à la masse du Web.

Voir les commentaire de Matt Cutts, l’ingénieur "communicant" de Google.

Emmanuel Barthe
documentaliste


Adios, Yahoo !

Les résultats de Yahoo Search vont provenir du moteur Bing de Microsoft

Lundi 3 août 2009

Lire la suite »

[mise à jour au 12 novembre 2009 : la signature de l’accord a été repoussée ... Tenter une recherche alternative sur Yahoo garde donc encore son intérêt.]

Le récent partenariat entre Yahoo — en déclin — et Microsoft a pour résultat l’outsourcing de sa technologie vers MS [1].

Autrement dit : le nouveau moteur de MS, Bing — qui n’est pas si mal, mais qui sur des requêtes simples renvoie peu ou prou les mêmes résultats que Google (GG) et n’apporte donc rien à un "searcher" —, va équiper Yahoo. La technologie de recherche Yahoo Search va disparaître du paysage Internet, comme celles d’AltaVista ou Allthe Web avant elle, avalées par Yahoo [2].

Personnellement, je vais regretter Yahoo Search [3]. Dans des recherches difficiles, ses résultats pouvaient compléter ceux de GG, même encore récemment.

Puisque l’annuaire de Yahoo [4] n’est plus maintenu depuis longtemps [5], cette disparition de l’indépendance du "search" de Yahoo signifie en réalité que Yahoo n’est plus un site de "search" mais un simple portail d’info avec des communautés (Yahoo Answers, Yahoo Groups, etc.).

C’est pourquoi j’ai titré ce billet "Adios Yahoo !" : parce que pour moi, c’est la disparition d’un outil de recherche.

Emmanuel Barthe
documentaliste


1 | ... | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | ... | 34

Dernières brèves