Logiciels, Internet, moteurs de recherche

Dernier ajout : 18 juin.

Derniers articles

Adios, Yahoo !

Les résultats de Yahoo Search vont provenir du moteur Bing de Microsoft

Lundi 3 août 2009

Lire la suite »

[mise à jour au 12 novembre 2009 : la signature de l’accord a été repoussée ... Tenter une recherche alternative sur Yahoo garde donc encore son intérêt.]

Le récent partenariat entre Yahoo — en déclin — et Microsoft a pour résultat l’outsourcing de sa technologie vers MS [1].

Autrement dit : le nouveau moteur de MS, Bing — qui n’est pas si mal, mais qui sur des requêtes simples renvoie peu ou prou les mêmes résultats que Google (GG) et n’apporte donc rien à un "searcher" —, va équiper Yahoo. La technologie de recherche Yahoo Search va disparaître du paysage Internet, comme celles d’AltaVista ou Allthe Web avant elle, avalées par Yahoo [2].

Personnellement, je vais regretter Yahoo Search [3]. Dans des recherches difficiles, ses résultats pouvaient compléter ceux de GG, même encore récemment.

Puisque l’annuaire de Yahoo [4] n’est plus maintenu depuis longtemps [5], cette disparition de l’indépendance du "search" de Yahoo signifie en réalité que Yahoo n’est plus un site de "search" mais un simple portail d’info avec des communautés (Yahoo Answers, Yahoo Groups, etc.).

C’est pourquoi j’ai titré ce billet "Adios Yahoo !" : parce que pour moi, c’est la disparition d’un outil de recherche.

Emmanuel Barthe
documentaliste


Les deux meilleurs ? V-Trafic et G Maps

Les sites web affichant le trafic routier

Mention spéciale pour ViaMichelin sur Iphone

Vendredi 26 juin 2009

Lire la suite »

Pour aider celles et ceux qui vont partir en vacances ou en week-end, voici ma sélection personnelle des sites web affichant le trafic sur les routes :

  • V-Trafic v-trafic.com : propulsé par le moteur de Google Maps, il est aussi facile à utiliser que G Maps et plus complet : il affiche les bouchons, les accidents etc. Il est personnalisable par inscription gratuite.
  • Google Maps maps.google.fr (G Maps) a intégré le trafic routier (fluidité seulement) en temps réel. En arrivant sur G Maps, il faut cocher la case Trafic en haut à droite. Cette fonction ralentit un peu Google. Une exclusivité : il est possible de lui demander le trafic pour les 5 jours à venir (prévisions basées sur le trafic moyen constaté ces jours-là).

Si on veut être exhaustif, on citera :

Mais ces derniers sont loin derrière les deux autres en termes d’ergonomie et, sauf ViaMichelin, de données. En revanche, Olivier me signale que l’application web gratuite pour Iphone ViaMichelin est « excellente à [son] goût » (copie écran infra). Ajoutons — mais ce n’est pas le sujet de ce billet — que, sur le Web comme en papier, les cartes routières et les guides de trajet de ViaMichelin sont de loin les plus riches (restaurants, sites touristiques ...), les plus précises, les plus à jour et les plus détaillées. De ce côté-là, G Maps a beaucoup de progrès à faire.

On peut aussi signaler Info-Autoroute.com, un petit site qui donne les liens vers les radios FM et les webcams des autoroutes.

Un article correct de 01Net pour compléter, notamment à propos des sources des informations trafic : Google Maps ajoute l’information trafic à ses cartes / Julie de Meslon, 01net 2 février 2009.

J’ai trouvé chez V-Trafic des portions de routes grisées (sans infos) évoquées dans cet article, mais suffisamment limitées (sauf dans l’Ouest), pour que je le trouve donc aussi ergonomique que G Map et un peu plus complet en infos avec ses options d’afficher les bouchons, travaux, webcams etc.

Emmanuel Barthe

V-Trafic

ViaMichelin pour Iphone


A la poursuite du grand GG

Ktitareff sur les moteurs novateurs de la Silicon Valley

Mardi 23 juin 2009

Lire la suite »

Michel Ktitareff, le correspondant des Echos dans la Silicon Valley (voyez son blog), a encore frappé avec un de ces articles extrêmement informatifs et solides sur l’économie Internet et le secteur de l’informatique, dont il a le secret :

A la poursuite de Google, Les Echos 23 juin 2009.

Cette pleine page cite tous les concurrents start-up de Google (GG). En sus, donc, des classiques Exalead (français), Yahoo Search, Bing (Microsoft) et Alltheweb.

Voici la liste :

Attention :

  • ne nous emballons pas, la plupart de ces concurrents, si ce n’est leur totalité, ne perceront pas. Au mieux, ils seront rachetés et intégrés à un moteur dominant, comme Powerset par Microsoft
  • certaines de ces technologies ne sont que des "démo" et du point de vue du spécialiste de la recherche ou de l’expert dans un domaine ne fournissent pas des résultats vraiment pertinets ou meilleurs que ceux du grand GG
  • certains n’indexent pas le français/les sites français. Pas tous, loin de là, mais on sent quand même de manière générale un manque de "localisation".

Plus que leurs noms, ce qui importe, ce sont leurs principes de fonctionnement sur lesquels ils s’appuient et leurs technologies : métamoteurs (classique, ça, mais poussé à fond, comme chez Kosmix et ses 10 000 sources), mais aussi langage naturel (Wolfram Alpha), sémantique (Powerset, justement : le moteur dont la technologie été intégrée à Bing), réseaux sociaux/communautés d’utilisateurs/experts (Aardvark, Chacha), suggestions pour affiner la requête (Quintura ; assez classique depuis Exalead), nuages de tags, Twitter (Twitter Search, Topsy [6]), intelligence artificielle (Siri), recherche audio (Modimi).

Que des chemins ignorés par Google. Qui, de fait, se repose un peu en technologie de "search" pure depuis quelques années, préférant développer sa régie publicitaire, des applications bureautiques ou encore Analytics, son logiciel en ligne de statistiques de consultation et d’optimisation de site web.

Emmanuel Barthe


1 | ... | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | ... | 30

Dernières brèves