La documentation juridique

Dernier ajout : 2 novembre.

Derniers articles

Droit d’auteur pour bibliothécaires, documentalistes et autres gestionnaires d’information

Des ouvrages à lire, des sites pour se tenir à jour

Dimanche 3 février 2013

Lire la suite »

Un ouvrage récent à signaler

Droit d’auteur et bibliothèques / dir. Yves Alix, 241 pages, Editions du Cercle de la Librairie, décembre 2012
ISBN 9782765413486, 36 euros (version imprimée), 25,20 euros (consultable en ligne), 30,60 euros (téléchargeable)

Yves Alix est conservateur général des bibliothèques de la ville de Paris.

Avis (payant) de Michel Remize sur Archimag.

Autre avis, celui d’Anne-Laure Stérin (qui connaît très bien le sujet : voir infra).

Cet ouvrage ressemble furieusement à une 2e édition de facto de l’ouvrage du même auteur paru en 2000 chez le même éditeur : Le droit d’auteur et les bibliothèques (critique publiée au BBF).

Autres ressources sur le sujet

  • enfin, A.-L. Stérin note que « l’ouvrage [dirigé par Y. Alix] recense des ressources documentaires françaises sur le droit d’auteur : fonds, sites, blogs, bases de données. Cette liste signalétique et critique mérite d’être lue attentivement, car elle permet aux lecteurs de se tenir informés sur le sujet ».

Et n’oubliez pas : quand ça se corse, quand c’est ambigü, consultez un professionnel du droit [2].

NB : si c’est l’analyse des conditions générales de vente/abonnement/utilisation (CGV/CGA/CGU) [3] qui vous intéresse plus particulièrement, voyez plutôt notre billet Documentation juridique : négociez vos contrats d’accès en ligne.

Bonnes lectures !

Emmanuel Barthe
bibliothécaire documentaliste juridique


Faire de meilleures recherches juridiques sur Internet : 18 et 19 février 2013

Une formation pratique

Lundi 28 janvier 2013

Lire la suite »

J’anime une formation les 18 et 19 février 2013 sur le thème de la recherche en droit en ligne (Internet, Google, Legifrance, bases de données payantes, ...).

Le titre de la formation "Identifier les sources juridiques sur Internet", est un peu académique, mais le contenu ne l’est pas :

  • des trucs de recherche simples, des méthodes spécifiques au droit et à la documentation juridique
  • des exemples de recherche soumis par les stagiaires eux-mêmes.

Le formateur (votre serviteur) est documentaliste juridique en cabinet d’avocats et doté d’un double diplôme documentation et droit. J’assure des formations identiques ou similaires (veille) depuis 12 ans.

Le stage se fait en petits effectifs (moins de 10 personnes) : chacun peut voir ses propres questions et ses centres d’intérêt traités.

Précisions :

  • l’approche juridique est intégrée dans la formation, les méthodes elles-mêmes sont liées au fonctionnement et à la structure des droits français et européens
  • le stage peut apporter beaucoup non seulement à un documentaliste mais aussi à un jeune juriste qui veut optimiser ses méthodes de recherche en ligne.

Inscriptions :


Enfin un véritable environnement de travail pour les professionnels du patrimoine et les chercheurs

Les Archives nationales déménagent en Seine-Saint-Denis

Eclatement : trois sites au lieu de deux

Lundi 21 janvier 2013

Lire la suite »

Les Archives Nationales [4], depuis très longtemps à l’étroit — et en danger [5] — à l’Hôtel de Soubise à Paris (dans le Marais) étrennent enfin ce lundi 21 janvier 2013 leur nouveau bâtiment de Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) [6]. Cela fait 6 mois que 84 km d’archives passent progressivement de Paris à Pierrefitte-sur-Seine. Il y a encore de la marge puisque la contenance totale est de 320 km [7].

A cette occasion, des journées exceptionnelles ont lieu sur le nouveau site, sur deux semaines : du lundi 21 janvier au dimanche 3 février 2013. Un événement logiquement intitulé "Aux Archives, Citoyens !" : visites guidées, expositions, concerts, projections, le tout gratuit. Programme détaillé (PDF). Pour réserver (à ce jour, un tiers des places est déjà pris ...).

Le nouveau bâtiment fait enfin la part belle à l’informatique.

Le Figaro pointe l’éclatement des archives de France en trois sites désormais [8] :

  • le nouveau site de Pierrefitte
  • « Fontainebleau continuera d’abriter les archives électroniques et orales, les fonds privés ainsi que des dossiers très demandés à titre de preuves, comme ceux des naturalisations, des décorations et des pensions
  • Paris conservera les archives de l’Ancien Régime et celles des notaires de la ville. Soit 45 kilomètres, au lieu de 90 avant le déménagement. Fallait-il, dans ce cas, conserver l’intégralité des mètres carrés parisiens ? »

Le genre de débat qui me rappelle celui sur la division des collections entre la BdF de Tolbiac (ex-TGB) et l’ancienne BnF près du Palais Royal. Pas idéal voir peu pratique pour certains chercheurs, certes. Mais fallait-il ne rien faire ? Ou entamer un projet pharaonique et dispendieux pour tout loger ?


1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | ... | 42

Dernières brèves